• Lorsque que l'envie de bien faire devient problématique

    et même dangereuse ….

     

     

     

     

    I- « Il faut tout lui montrer , l’emmener partout …»

     

    Qui n'a pas déjà entendu cette phrase ? La plupart des gens estiment

    qu'une sur-stimulation ne peut qu'être profitable au chiot.

    Eh bien , pas vraiment en fait …. S'il est effectivement admis qu'un manque

    de stimulations peut être dommageable ,une sur-stimulation peut

    engendrer des dégâts tout aussi importants.

     

    S'il est vrai que le chiot de 2 à 3 mois semble n'avoir peur de rien

    il est primordial de ne le confronter dans un premier temps qu'à des

    situations positives .

     

    Des découvertes stressantes ne vont pas permettre à « bébé chien » de

    s'adapter avec facilité au monde extérieur , elles vont au contraire

    l'amener à développer des troubles comportementaux (crainte , agressivité

    , fuite , anxiété).

     

    Forcer un chiot (ou un adulte) à dépasser ses peurs est une aberration

    .C'est un peu comme si pour combattre votre peur du vide on vous

    faisait sauter à l'élastique.

     

    Et si nous parlions de la sur-stimulation chez le chiot ...

     

    D'après Grégoire Lacroix :

    « Le stress n'est que la soumission avouée à des

    contraintes non choisies ... » Pour les pros-renforcement positif les

    termes « soumission » et « contraintes », sont difficilement acceptables,

    pourtant c'est le quotidien de la majorité des chiots.

    Ainsi il est courant d'amener le chiot à la sortie de l'école pour l'habituer

    au contact des enfants mais on oublie tous les autres paramètres

    associés à la situation ; à savoir : la circulation , la foule , les bruits , les

    poussettes ... Cela fait trop d’éléments à gérer simultanément.

     

     

    « Le positif est constructif » cette maxime doit être la votre

    pendant la période  2 mois à 8-9 mois de votre chiot.

     

    Ce n'est pas pour rien que l'on appelle cette période la « construction »

    Comme l'édification d'une maison elle doit être planifiée et réfléchie de

    façon à ce que ses fondations soient solides. 

     

    II : Le plan PJP :

     

    Le plan de façonnage est assez simple il doit inclure: Plaisir , Joie , Positif

    (Plan  PJP ).

    Vous devez donc contrôler aussi soigneusement que possible

     

    • l'environnement

    • les congénères

    • les humains

    •  vous même 

     

    Le minimum doit être laissé au hasard .Ainsi chaque congénère rencontré

    devra être connu à l'avance

    pour éviter des mauvaises surprises et donc des accumulations

    d’expérience négatives.

     

     Si le chiot n'est pas à l'aise dans son environnement il faudra cibler au

    plus vite l’élément perturbateur et passer du temps pour le désensibiliser à

    ce dernier (au rythme de l'animal).

     

     

    Et si nous parlions de la sur-stimulation chez le chiot ...

     

     

    Lorsque le chien est confronté à un environnement à risque ( c'est à dire

    n'importe quel environnement avec des stimulations multiples) , il faudra

    limiter la période d'exposition et si ce n'est pas possible veiller à lui

    réserver une période de calme de façon à ce qu'il ne soit pas en alerte

    constante ( sans même parler de stress) et puisse digérer les

    informations reçues.

    Aucun être vivant n'apprend correctement lorsqu'il est stressé. Pour une

    bonne assimilation toutes les découvertes doivent être associées à du

    plaisir (PJP).

     

     

    Pour conclure : les phases clés :

     

    De 2 à 3 mois ½ , le chiot est dans sa période découverte , c'est là que

    vous allez lui montrer le plus de choses (mais toujours choisies avec soin).

    Des congénères , le rappel , un peu de ville , la voiture.... Vous allez

    également construire une relation.

     

    De 3 mois ½ -4 mois à 7 mois (variable selon le chien) : on observe une

    période de peur pendant laquelle le chiot va se mettre à avoir des

    comportements

    inhabituels et surtout inexplicables… pas de panique cela passe. Il suffit

    d'ignorer et éviter de trop stimuler le chiot durant cette période.

     

    A partir de 8-9 mois le chiot a accumulé suffisamment d’expériences

    positives pour faire face à la "vraie vie" . Cela ne vous dispense pas de

    faire attention , mais vous n'aurez plus de mises en situation calculées à

    faire car vous aurez construit un être fort et équilibré.

     

    Caninement votre ,

     

    Fanny Walther d'Areg éducation canine.

     

    Et si nous parlions de la sur-stimulation chez le chiot ...

     


    votre commentaire
  • Les chiens régulateurs …

     

     

     

    Il est sur toutes les lèvres ce terme de chien « régulateur » , « médiateur »... Il me semble qu'on en use et abuse sans en connaître véritablement la signification.

     

    La dénomination médiateur a pour moi une connotation trop anthropomorphique. Le terme régulateur me semble plus adéquat dans la mesure où la médiation sous entend un échange entre les trois parties.

     

    Il me semble primordial pour bien se comprendre de définir avec précision ce qu'est un chien régulateur. C'est ce que nous allons tenter de faire dans cet article car cet engouement est en train de faire des dégâts considérables.

     

    Qu'est ce qu'un chien régulateur ?:

     

    Tout d'abord , qu'entend-on pas réguler ? : Assurer le fonctionnement correct, le rythme régulier d'un mécanisme, le développement d'un processus  (définition petit Larousse)

     

    Comment se traduit cette fonction dans le comportement canin ?

     

    Un chien régulateur n'a pas systématiquement un physique impressionnant. Il ne cherche pas le conflit , n'agresse pas. Pour un novice il est difficilement distinguable d'un autre chien. Mais en réalité il présente des caractéristiques remarquables.

     

    En effet, c'est un chien qui en plus d'une lecture parfaite de ses congénères (ceci devrait être le cas de tous les chiens) a un pouvoir apaisant incroyable et c'est là où réside sa particularité. Innée , acquise ? Vraisemblablement un peu des deux.

     

    Il est froid et sûr de lui. Il ne se trompe jamais pour « sanctionner » , il cible quasi instantanément l’élément perturbateur dans une meute  . C'est un chien tout le temps en alerte. De ce fait il a besoin afin de pouvoir récupérer d'avoir des moments avec des chiens stables, ne nécessitant pas son intervention. Ces chiens peuvent aller jusqu'à l'épuisement psychologique et physique s'ils sont "poussés à bout".

     

    Un chien régulateur est une perle de chien. Je peux vous le certifier car sur mes 4 chiens , j'ai la chance d'en avoir un : Glen.

     

    Glen est un chien d'une stabilité déconcertante , d'un calme et contrôle impressionnants et capable d'une lecture de ses congénères à en faire baver d'envie n'importe quel éducateur canin ou cynophile. 

     

    Ce chien me fascine car lorsqu’il est en contact avec certains chiots qui apparemment ne présentent pas de « problèmes » il a des changements radicaux de comportement. Je sais avec certitude que s'il est « dur » avec eux , ce sont des chiots qui, sans encadrement, présenteront des troubles comportementaux dans le futur.

     

    A contrario avec les chiots ou chiens anxieux , craintifs il est extrêmement tolérant et patient . Il peut rester 2 heures couché avec un chiot apeuré ce qui est assez surprenant pour un mâle.

     

    Les chiens stables le laissent indifférent. Il ne joue même pas avec eux ( sauf avec sa super copine Massaï mais bon pas trop le choix avec elle si elle demande à jouer il faut jouer !)

     

    C'est sur les chiens qui présentent des comportements agressifs qu'il m'impressionne le plus. Face à eux, il se tient droit , la tête haute et avance très lentement, pas à pas ,avec détermination et froideur. Le chien en face peut claquer des dents , faire mine de mordre ou même venir vers lui , il avance envers et contre tout. Ce "jeu" peut durer 20 minutes et dès le premier signal d'apaisement de l'autre chien il relâche toute la pression.

     

    Il gronde mais son grondement est très particulier , sourd , long et froid , généralement il « fige » les chiens sur place.

     

    Il constitue un formidable compagnon de travail pour mon activité , notamment sur les chiens réactifs. Ces derniers sont passionnants et c'est avec eux que je préfère travailler. Simplement car ils présentent un mal être évident et c'est une réelle satisfaction de pouvoir les aider.

     

    Sur plus de 200 chiens réactifs rencontrés, Glen n'a jamais mordu. Il a sanctionné physiquement une seule fois un chiot , avec fermeté mais sans violence. Les autres chiens recherchent sa présence et les chiens réactifs en réeducation ne le quittent plus. Lorsqu'ils n'arrivent pas à se gérer , ils vont derrière lui et s'apaisent automatiquement.

     

    Dans la vie de tous les jours c'est « un vrai ptit con » , beaucoup d'initiatives , tête de lard, très câlin , un brin déluré. Les fourberies de Glen vous connaissez ? Il est très expressif , des sons étonnants sortent de cette masse noire. Il n'a rien de particulier c'est un chien heureux de vivre bien qu'un peu tourmenté ... un caractère presque humanoïde.

     

    Il se transforme littéralement lorsqu'il est au « boulot » ( = séances d'éducation).

     

    C'est un compagnon de travail extraordinaire . En 2016 je dois reprendre un chien … J’appréhende car je ne pense pas pouvoir retomber sur un "Glen". Toutes les personnes qui ont pu assister à son travail sont impressionnées.

     

     

    Il régule , apaise , éduque … et je souhaite à chacun de tomber sur un tel chien, vraiment.

     

    J'attends des retours de mes clients pour que vous ayez une idée de "l'effet Glen". [ à venir]

     

     

     

    Le danger ?

     

    Ces chiens sont en fait extrêmement rares. Ainsi sur l'ensemble des chiens que j'ai pu rencontrer une seule chienne possédait véritablement ces caractéristiques. Une petite chienne sortie de la SPA , assez incroyable.

     

    La plupart des chiens utilisés en rééducation canine sont en fait des chiens « normaux » , qui ont les codes canins et une bonne éducation.

     

    S'ils ne sont pas véritablement régulateurs, ils vont savoir communiquer et ne pas se mettre en danger . En fait tout chien devrait posséder ces caractéristiques = de survie.

     

    Le danger est d'attribuer et/ou faire jouer un rôle régulateur la des chiens qui  "soumettent" , agressent , qui ont des comportements violents et injustifiés. Eux peuvent faire des dégâts considérables et parfois irréversibles  …. La violence n'apporte JAMAIS rien de bon. Confronter un chiot avec un chien qui ne présente pas une stabilité prouvée et reconnue c'est dangereux , s'il l'on considère les phases de développement d'un chiot. Pour ma part de 2 mois à 5 mois je choisis soigneusement les contacts avec les congénères , aucune mauvaise expérience n'est acceptée et acceptable.

     

     De ce fait , je n'ai jamais mis les pieds dans un club canin … logique ! En effet un cours chiot sans un encadrement avec des adultes stables (ou mieux régulateurs) est un grand risque à prendre.

     

    Vous comprendrez bien qu'au vu des caractéristiques d'un chien régulateur en voir travailler  en muselière est totalement absurde .Si l'animal est muselé pour éviter tout comportement agressif méfiez vous. Ne laissez pas par vos animaux en contact avec ce genre de chiens , outre l'aspect danger physique vous allez au devant de problèmes psychologiques graves.

     

     Un éducateur canin ne peut pas se reposer uniquement sur ses chiens .Si ceux-ci sont des outils fabuleux et indispensables, c'est  l’éducateur canin et lui seul qui met en place les protocoles , la façon d'aborder les séances.

     

    En effet un chien comme Glen me permet de déceler des choses que je ne suis pas en mesure de détecter seule(quoique j'apprends beaucoup en l'observant) , mais je ne me repose pas entièrement sur lui.

     

     

    Je récupère des chiens cassés , usés , apeurés … Vous savez bien qu'un individu malmené va avoir tendance à reproduire les comportements agressifs qu'il a subi ou alors se refermer complètement.La plupart des personnes les plus fortes ne sont pas celles qui ont vécu des horreurs , mais celles qui ont eu un développement serein et juste. Elles sont capables d'identifier des comportements anormaux.

     

    Cet article risque d'évoluer , merci de l'avoir lu ,

     

     

    Même s'il ne va vraisemblablement pas le lire (bien qu'il soit fabuleux) ... merci à mon fantastique Glen, cela ne te dispense pas d'écouter au troupeau ptit couillon !

     

    Caninement votre

     

     

    Fanny Walther


    3 commentaires
  • Et si pour une fois nous faisions simple ?

    Et si pour une fois nous faisions simple ?

     

     

    Dans le genre « je me complique la vie » , je demande l'Homme.

    Je me suis posée la question à de nombreuses reprises , pourquoi faisons nous si compliqué ?

     

    Et en creusant mais aussi en regardant ma propre experience ,mes propres choix et orientations j'en suis venue à ce constat : lorsque nous ne savons pas (par fainéantise ou manque de connaissances, ce qui revient un peu au même), nous nous noyons dans une masse d'informations pour nous rassurer. Et lorsque nous devons nous expliquer pour défendre notre point de vue , nous balançons une phrase clé (généralement de façon assez agressive )retenue parmi une centaine d'autres, sans rien comprendre au sujet de départ…Le problème c'est que l'interlocuteur la plupart du temps se contente de ces phrases clés (on se renforce donc ) et va à son tour les retenir pour les redonner à un autre interlocuteur. 

    Mais au final ? Est ce qu'on connait le fond du sujet ? Non … Les formes oui "les croquettes sans céréale c'est trop génial !!!" ok mais pourquoi ? . Nous pouvons en épater quelques uns il est vrai avec des chiffres , des jolies phrases toutes faites … mais le fond du sujet nous le survolons et de très loin, bref nous planons ! Honnêtement je ne peux pas vous dire grand chose sur le polymorphisme du cytochrome P450 , d'une car j'en ai strictement aucune idée et de deux car je m'en moque. C'est simple lorsque nous nous en moquons ,nous n'essayons pas de trouver des arguments pour en parler car nous aurions l'air ridicules ! Alors pourquoi diable le faisons nous dès que le sujet nous touche ?? Je vais vous le dire , tout le monde  a des contacts avec  les chiens, au moins via la publicité , des amis , le cytochrome P450 beaucoup moins. Vous vous sentez donc obligés d'avoir des avis , parfois infondés.

     

    Oui je sais , mes articles sont un vrai bordel ! Mais vous allez comprendre où je veux en venir … enfin j'espère (pour moi tout est limpide:D). Cette introduction pour dire , nous survolons presque tout et je suis entièrement d'accord avec le fait que  nous ne pouvons pas tout savoir , c'est pour cela qu'il existe des professionnels qui sont (logiquement) maîtres dans leur domaine et qui vont pouvoir vous guider, conseiller.

    Mais voilà si nous nous intéressons à quelque chose , dans notre cas les chiens mais cela peut être les plantes , la danse , les enfants (sisi !) nous devons connaître leurs besoins/codes. Et c'est là que l'article va réellement commencer , la plupart des propriétaires de chiens ne connaissent PAS les besoins/codes d'un chien.

    Cet article va être un résumé de résumé pour vous aider à vous y retrouver , nous allons aborder le fond du problème. 10 points qui vont vous éclaircir un peu les idées , à vous de vous documenter par la suite pour les formes.* ou via les petits articles en lien , j'ai tenté de faire structuré mais la structure c'est pas trop mon truc , veuillez excuser ce bordel structuré! 

     

    1)

     

    Un chien c'est quoi ? Prenons la définition : Carnivore domestique.

    Carnivore = viande , domestique = domestication par l'Homme.

    Premier point , le chien doit manger de la viande avant tout. Attention ce n'est néanmoins pas un loup .

    Voici un article * pour vous orienter sur la nourriture physiologiquement adaptée à vos compagnes.

     

    2)

     

    Deuxième point : le chien est un animal qui possède une dentition pour broyer/arracher sans mastiquer. En effet , le passage dans la gueule est bref , les aliments sont simplement recouverts de salive pour protéger l’œsophage extrêmement dilatable. Donc le mythe « les croquettes sont abrasives » , vous savez où vous pouvez le mettre … dans la poubelle évidement !!

    Par contre il a besoin de ronger , donc vous devez lui donner des choses à ronger :c'est un besoin physiologique. Adieu mauvaise haleine , tartre et dents qui se déchaussent.

    Si on se réfère au point 1) , vous devez éviter céréales et compagnies , alors donnez lui : sabots de bœufs , trachées , nerfs , oreilles , os de boucher (CRUS) … Désolée pour dent*stix & co , mais il faut être cohérent , nous avons des chiens , pas des gallinacés ! (euh ceci veut dire poules :) )

     

    3)

     

    Nous pouvons renforcer les bons comme les mauvaises comportements. Oui, nous renforçons  continuellement des centaine de comportements et le problème réside bien ici. Nous sommes incohérents pour l'animal , car nous ne nous en rendons pas compte.

    La règle d'or : nous renforçons ce que nous voulons garder par de la nourriture , des jeux , des caresses (bref quelque chose d'agréable pour le chien) et nous ignorons (ou punissons négativement) ce que nous ne voulons pas garder, pour que les comportements partent à l’extinction.

     * Article

    4)

     

    "Nous devons dominer notre chien , une hiérarchie claire doit être établie , il mange après moi , j'entre le premier dans la maison ....."

    FAUX , archi faux. Apprenez à communiquer avec votre chien , le comprendre.

    Nous ne fonctionnons absolument pas de la même façon. Imaginez vous en Chine , avec des tonnes de chinois (^^) , sans rien comprendre et des gens vous parlent , vous bousculent , vous frappent , vous grondent , vous harcèlent. C'est complètement contre productif n'est ce pas ? C'est excactement la même chose pour votre chien , apprennez son code et vous allez voir avec un traducteur ça va de suite beaucoup mieux.

     Exemple : Cette image vous donne quoi comme impression ?

    a) Rho adorable cette démonstration affective

    b) parfaite illustration du répertoire canin , combien voyez vous de signaux ici ?

     

    Si vous avez répondu a) .... y a du boulot !

    5)

     

    "Avoir un chien , c'est avoir un jardin."

    FAUX , avoir un chien c'est le sortir une fois par /jour au minimum jardin ou PAS. Des chiens en appartements ou en chenils sont biens plus épanouis et équilibrés que des chiens vivants dans 1500 m^2. Rappelez vous que votre maison + jardin n'est qu'une grande cage. Les chiens ont besoin d'interactions sociales , d'étendre leur territoire , de jeux … tous les jours en plus de la dépense physique.* Article

     

    6)

     

    "J'ai un berger allemand , une race très dominante. Collier étrangleur , saccades et punitions positives s'imposent." dixit Mme Pimpim.

    Et pourquoi donc ma ptite dame ??? Qui a un jour eu la bonne idée de balancer une bêtise pareille ?

    Des lions sont éduqués au R+/P- , alors laissez moi rigoler avec votre berger allemand de 45 kg.

    Toutes les races peuvent être éduquées avec des méthodes logiques et efficaces , du chihuahua au dogue allemand ... 

     

    7)

     

    Pour apprendre la propreté aux chiens , il faut les gronder sur le fait , lorsqu'ils font à l'intérieur.

    Sincérement réfléchissez y , qu'allez vous apprendre à votre chien en faisant ça ???

    A ne pas faire dans la maison ? Non mes chers amis , à ne pas faire devant VOUS et ceci implique à ne pas faire devant VOUS dans le JARDIN ou en SORTIES.

    Le chien n'a qu'une seule règle concernant la propreté : pas dans son lieu de couchage et près des ressources , le reste c'est à vous de lui expliquer.

     

     

    8)

     

    Le chien c'est au panier , dans une pièce autre que la chambre , le canapé est strictement interdit.

     

    Nous rejoignons le point hiérarchie n°4 , le chien c'est où vous voulez , vous fixez les règles qui vous conviennent à une seule condition : elles doivent être cohérentes et constantes dans le temps.

     

    9)

     

    Mon chien grogne : je dois sanctionner, il ne doit pas grogner.

    Point 4) , pourquoi le chien grogne il ?

    Car il est en situation d'inconfort , c'est la dernière étape avant la morsure , vous sanctionnez le grognement , vous allez aller directement à la morsure sans prévention la prochaine fois. Soyez logiques , pas de grande théorie "je refuse que mon chien grogne" , le grognement est dans le répertoire canin , c'est juste comme ça ! Acceptez le et utilisez le pour mieux comprendre votre chien.

     

    10)

    Mon chien aboie , mon chien détruit , mon chien est aggressif , mon chien fuge : collier électrique.

    Et si , votre chien s'ennuyait simplement , s'il était stressé , anxieux...

    Que fait il dans la journée mis à part vous attendre pour qu'en rentrant vous vous affaliez dans le canapé sans le sortir car vous avez un jardin , sans lui proposer des activités car vous ne savez pas qu'un chien doit être stimulé , sans prendre en compte ses besoins ?? Je vous le rappelle , votre maison + jardin n'est en réalité qu'une grande prison. Et s'il n'y a rien à faire dans cette prison le chien va 1) chercher à s'occuper ou 2) se mutiler ou 3) manifester par des aboiements son mal être ...

     * Article

    10 points , 10 explications , simples et courtes.

    Un chien c'est simple

     

    • bonne alimentation

    • des jouets pour s'occuper

    • des friandises à mâcher (pour s'occuper mais également pour ronger , adieu le détartrage avec une jolie anesthésie générale à la clé)

    • des sorties quotidiennes

    • des rencontres avec congéneres

    • une éducation logique et efficace

    • des règles claires et constantes dans le temps      *article

    • des codes canins/signaux d'appaisements assimilés

     Et à côté de ça vous pouvez évidement partager des activités canines , mais ce n'est pas vital , ce qui l'est ce sont les points cités au dessus.

    A vous de jouer !

     

     

    Caninement vôtre,

     

     

    Fanny Walther


    3 commentaires
  • Ceci n'est pas un article sur les chiens , il concerne ce qu'on a coutume d'appeler un "fait divers". 

    Marine , une jeune femme de 28 ans a perdu la vie lundi 18 août 2014. Elle a perdu la vie car un homme pensait qu'elle lui appartenait ... et qu'il était inenvisageable qu'elle puisse vivre sans lui ...

    "La femme n'est victime d'aucune mystérieuse fatalité : il ne faut pas conclure que ses ovaires la condamnent à vivre éternellement à genoux."

     

    Simone de Beauvoir 

     

    A toi Marine

     

    Marine & Djembé ou Bibite pour les intimes 

    Marine , ma chère Marine … une journée ensemble , quelques échanges , des partages … des rires sur nos deux idiots de chiens , une amie et passion commune … voilà ce qui résumait notre « relation ».

    Pas grand chose en réalité et pourtant …

     

    On ne va pas raconter une énième fois ton histoire, petits charognards j'en suis désolée , on va seulement tenter de tirer une leçon de cette abomination qui nous touche car on savait qui tu étais , on a eu la chance de te côtoyer , de t’apprécier mais ce qu'il faut savoir c'est que cette horreur touche 1 femme tous les 3 jours en France.

    Pourquoi ? Parce nous sommes des femmes … Je vous choque hein ? Mais c'est la triste réalité , il n'est pas bon de naître femme ...

     

    "Un Homme sur deux est une femme" : une moitié de la population a tendance à être oubliée, le masculin est considéré comme l'universel » anonyme

     

    J'ai 24 ans , je viens d'une famille aisée où j'étais intimement persuadée qu'au sein même de ma famille il existait une égalité tacite entre les deux sexes. Je n'étais pas dupe quant à la société , tous les jours on se rend compte de cette inégalité , tous les jours. Si si , réfléchissez il est 9h29 et je viens de lire dans le journal « porter une jupe trop courte, c'est presque une demande de viol ». Et le pire là-dedans … l'auteur est une femme !

     

    Alors effectivement c'est facile de parler du voile ,des mutilations génitales , de la prostitution , du mariage forcé … lorsque c'est flagrant , l'injustice est également flagrante. C'est également facile de dire « si elle est menacée , elle doit partir » , vous êtes vous déjà sentis menacés ? Je ne crois pas.

    N'essayez pas de donner des leçons aux gens alors que vous ne combattez pas les propres injustices qui font route avec vous tous les jours ,depuis votre petite enfance.

     

    On ne devrait jamais avoir peur. Une femme n'appartient qu'à elle même. Mais oui bordel c'est vrai ! Et vous à qui appartenez vous ? A votre mari , votre famille ;votre boulot ? Etes vous capable là, tout de suite, si vous le voulez, de plier bagage, êtes vous capable de partir ? Non ?

    Alors vous ne vous appartenez pas …vous êtes l'objet de quelqu'un.

     

    Il ne faut JAMAIS au grand jamais avoir à dépendre de quelqu'un ! La liberté se construit. Parce que la société actuelle avec son « libres et égaux » ne parle pas des femmes … elle dit juste que l'esclavage est terminé. La société ne va pas vous aider ; c'est un fait . Vous devez vous aider vous même.

     

    J'ai 24 ans , je n'ai jamais joué à la poupée , aux barbies , je n'aime pas le rose , ma voiture de rêve est un kangoo , mon bonheur c'est d'être dans un champ avec mes chiens et des moutons , je n'ai jamais mis de talons , je n'aime pas les jupes , j'ai été traité toute mon enfance de « garçon manqué » , je sais me battre , j'aime le foot (à jouer pas à la télé) , je ne me maquille pas , je ne supporte pas le shopping… pourtant je peux vous assurer que je suis une fille (par définition j'ai un vagin quoi!) et que j'aime les hommes.Et je peux vous assurer que je me sens femme et même mieux je suis extrêmement fière d'être une femme !

     

     

    Mes parents ne sont pas féministes , j'ai vécu dans un beau palais doré .

    Bref je ne peux pas vous dire comment j'en suis arrivée là , je suis comme ça et ça empire avec le temps (ça par contre je peux l'expliquer !). Oui je serai une exécrable extrémiste féministe à 40 ans !

     

    Marine , ma chère Marine … 3 jours que je me demande « pourquoi ? comment ? ».

    Hier musique à fond , fenetres ouvertes je roulais je ne sais où pour faire je ne sais quoi …

    Une envie de petit lu (vous savez ceux « thé » , trop bons!). Je me rends au super marché , en habits « dégueux » , avant je faisais attention , maintenant je m'en tape le coquillard , pensez ce que vous voulez ! Je n'avais pas envie d'avoir d'interactions avec les gens , donc je me suis réfugiée casque sur la tête dans la musique. « Give me reasons to believe .That you would do the same for me. »

    Du coup complètement déconnectée , je suis partie sans payer avec mon paquet de petit lu sous le bras , musique à fond dans les oreilles. Je n'ai pas entendu l'alarme , ni le vigile me rattraper pour me saisir le bras. J'ai eu peur … j'ai frappé , le plus fort possible. Putain j'ai eu peur ! Je ne veux plus avoir peur. Je crois que pour ne plus avoir peur il faut combattre ce qui fait peur …

    Maintenant que j'ai compris pourquoi , je veux aider au changement. Parce qu'il faut que ça change.

     

    Devant l’extrême et je m'en excuse par avance, de ne pas l'avoir été plus tôt, ... aujourd'hui le 21/08/2014 à 10h03 , je vous annonce que je suis féministe.

     

     Un grand merci à mon catalyseur ... elle se reconnaîtra ...

     


    votre commentaire
  • La règle des trois « C » , constance , compréhension et cohérence …

     

    Une fois n'est pas coutume , pour bien se comprendre et être certaine que nous sommes bien sur la même longueur d'onde , définissons ces trois termes.

     

    Constance : Patience, persévérance de quelqu'un, entretenue par une force morale sans défaillance : Poursuivre un dessein avec constance.

    • Caractère stable d'une opinion, d'un sentiment : Amour d'une rare constance.

    • Caractère de quelque chose qui reste identique, qui ne varie pas :Constance d'un phénomène.

     

    Compréhension : La compréhension est un processus psychologique lié à un objet abstrait ou physique, comme une personne, situation, ou message par lequel un individu est capable de penser et d'en utiliser les concepts.

     

    Cohérence : En parlant des parties d'un tout ou de ce tout lui-même, ex. une pensée, un discours, une théorie, un ouvrage, etc.] Harmonie, rapport logique, absence de contradiction dans l'enchaînement des parties de ce tout.

     

    Le problème c'est que nous dissocions ces mots qui sont indissociables en théorie ,en terme d'éducation canine entendons nous bien.

    Avant de vouloir être cohérent il faut avoir une certaine logique, une vision globale de la situation.

    Pour avoir cette vision syncrétique (extrêmement complexe à obtenir pour certaines personnes qui n'est absolument pas liée à l’intelligence mais plus à une logique d'esprit) , il faut prendre du recul et pour avoir du recul il faut être capable d'accepter que l'on peut avoir tort. Ou même pire que les autres ont tort.

    Voilà où je veux en venir … il faut réfléchir par soi même.

     

    Si l'on part du principe qu'il n'y a pas de mauvais chiens mais que des mauvais maîtres (faux en passant , il existe des « mauvais » chiens ...). Cela signifie que sans remise en question de la part du maître , la situation risque de s'empirer ou du moins ne va pas évoluer dans le meilleur des cas.

     

    Lorsqu'on travaille avec du vivant , on est plein de bonnes intentions et de belles théories … Ah La théorie … je ne sais pas si vous connaissez cette phrase , mais je la trouve fabuleuse « J'AIMERAI VIVRE EN THÉORIE, ..PARCE QU'EN THÉORIE TOUT CE PASSE BIEN! ».

    La théorie c'est la base, une généralisation si vous préférez mais qui dit généralisation dit généralités bref la majorité … 50,000000000001 %. Et pour les 49,99% restants ? C'est là que nous devons nous adapter et c'est là que les problèmes commencent. Toujours facile d'avoir les clés pour les animaux qui s'adaptent mais pour ceux qui ont besoin d'un tout petit coup de pouce là nous avons plus de mal.

    Alors si votre chien fait parti des 50% , de "l'élite" : des ouvrages , des éducateurs , des moniteurs, des vétérinaires ou même internet vont pouvoir vous venir en aide car les cas sont connus et reconnus. Mais pour les 49% , il va falloir creuser un peu plus ou s'entourer de personnes qui creusent un peu plus.

     

    Évidemment ici nous n'allons pas nous intéresser aux 50% , mais à vous propriétaires de chiens spéciaux ! Quoique , ces techniques s'appliquent à 100% des chiens , « qui peut le plus peut le moins ».

     

    1. Compréhension : pour aider il faut comprendre ,pas compatir mais comprendre.

      Pourquoi ? A partir de quel moment se déclenche t'il , y a t'il un catalyseur ? Que puis-je faire pour diminuer ses réactions , comment lui venir en aide ? Se poser les bonnes questions pour établir la stratégie.

    On veut rechercher idéalement la cause primaire (la cause des causes) , le pourquoi du comment …

    Le mieux est de tout poser sur papier , de se laisser le temps à la réflexion. Ne jamais se précipiter pour conclure , le recul encore et toujours lui ! Vous pouvez mettre en place des stratégies le but étant d'amener le chien dans un état d'équilibre (pour lui et pour vous).

    Prenons l'exemple d'un chien anxieux , trouillard …

    Pourquoi ? : Mauvaise socia , absence de stimuli chiot , animal battu , caractère de nature anxiogène (cela existe) , problème de santé ...

    Quand se déclenche t'il ? : la distance , les humains , les chiens , les voitures , l'environnement

    Catalyseur ? : lorsqu'il est attaché , lorsqu'il se trouve près de telle personne , à une certaine distance

    Que faire ? : Désensibiliser , retravailler le chien par étapes graduellement...

     

    La stratégie est mise en place ? Les progrès arrivent , vous pensez avoir fait le plus dur ? OH QUE NON , le plus dur pour nous humains c'est la constance.

     2-Constance

    Si les progrès arrivent c'est que la stratégie fonctionne. Une rééducation comportementale c'est un peu comme la construction d'une maison. Si les murs porteurs ne jouent pas leur rôle , tout s'écroule. Vous êtes les murs porteurs, vous devez être solide, car à un moment ou un autre le chien va vouloir vérifier votre constance (et donc cohérence). Si vous échouez la rééducation va échouer, forcément .... Alors il faut vous y préparer car cela va arriver. Souvent il suffit de faire illusion , c'est impossible d'être toujours sur de nous, l'animal teste , échoue et il se laisse complètement guidé car il a enfin confiance. Et vous allez aussi prendre confiance.

    Dans la rééducation le plus délicat reste l'arrivée des progrès car vous relâchez votre constance , votre stratégie mais c'est maintenant que le chien a besoin de vous, lorsque cela commence à aller mieux.

    Jusqu'au bout, ne rien lâcher , chez les humains c'est flagrant pour les alcooliques , se soigner c'est ne plus boire … Plus JAMAIS , « oui mais juste un petit verre ... ». on sait tous comment cela se termine.

     

     3- Cohérent ! On parle d'animaux si une fois vous autorisez puis après sanctionnez il va se retrouver à douter et le doute n'est pas permis dans une rééducation. Confiance absolue, rappelez vous , vous êtes le mur porteur.

     

    Bref … rééduquer un animal demande un très gros travail , mais le plus dur et le travail fait sur nous même, ne vous laissez pas "bêtement" guidés.

    La règle des 3 C est applicable sur presque tout (si ce n'est tout?). Alors lorsque cela ne fonctionne pas , vérifiez simplement ces trois points.

    Posez vous , analysez et trouvez des solutions. Les problèmes insolvables sont extrêmement rares.

     

     

     


    votre commentaire