• Aucun comportement ne découle du hasard ….

     

     

    « C'est arrivé d'un coup » , « Vraiment je ne comprends pas mon chien , « Il exagère » , « Il ne fait aucun effort » …

     

    Aucun comportement ne découle du hasard , AUCUN ! Ils ont tous une origine et un but.

     

    A partir du moment où vous percevez un changement comportemental chez votre animal quelque chose est arrivé. Un incident , une succession d'incohérences , des besoins non assouvis , troubles physiologiques … peu importe l'origine à vrai dire il faut simplement prendre en compte le fait que l'apparition de troubles comportementaux est une forme d'adaptation , de survie.

     

     

    Comment peuvent s'ancrer les troubles comportementaux :

     

    L'ancrage des troubles comportementaux, si nous allons tenter ici de le généraliser, ne l'est pas vraiment puisqu'il va dépendre : de l'âge de l'individu (s'il est dans une période sensible ou non) , de l'individu lui même , de la variable d'entrée (incohérence , incident ….) de l'intensité et de la fréquence de cette variable d'entrée. Toutes ces données pouvant se croiser , tout cela pour que vous pussiez comprendre la complexité du phénomène.

     

    Chaque changement comportemental est une adaptation à l'environnement. Il a une fonction bien précise => retrouver le confort.

     

    1- Comment peut on ancrer négativement un comportement (R-/P+)

    Prenons un exemple tout simple qui est la malpropreté chez le jeune chien.

     

    Un chiot peut être assez facilement propre dès ses 3 mois s'il est régulièrement sorti , si son espace nuit est réduit et s'il est félicité lorsqu'il fait à l’extérieur (liste non exhaustive).

    Pourtant il est très fréquent que je sois appelée pour des problèmes de propreté sur des jeunes chiens de 8 à 13 mois.

     

    Pourquoi ? Car si pour nous le fait de ne pas faire à l'intérieur est une évidence , pour le chiot la seule règle est de ne pas faire : sur son lieu de couchage et proche des ressources alimentaires (gamelles). La propreté à la maison n'a absolument rien de logique pour le chien.

     

    Que font la majorité des propriétaires lorsqu'ils voient uriner leur chiot ?

    Ils sanctionnent psychologiquement ou physiquement l'animal. Quelles vont être les répercussions sur le chiot ?

     

    • Perte de confiance vis à vis de ses propriétaires (la propreté n'ayant rien de logique pour le chiot à l'intérieur)

    • Il va comprendre qu'il ne faut pas uriner devant des humains

    • Il va avoir du mal à faire en balade (car avec des humains)

    • Il va se cacher pour faire ses besoins (idem dans la maison)

    • Il va se retenir au maximum => troubles physiologiques + psychologiques

     

    Ceci arrive très souvent malheureusement et cela peut déjà avoir de grosses répercussions sur l'animal.

    2-Comment peut on ancrer positivement un comportement : Modification du comportement en R+/P-

    Prenons cette fois ci l'exemple d'un chiot qui saute.

    Je vais lui expliquer que dès qu'il s’assoit il va recevoir une friandise (+) et dès qu'il me saute dessus je vais l'ignorer (-). Le calcul est assez simple , puisqu'il recherche le confort il va très vite préférer l'option « assis » pour recevoir :

     

    • Friandise

    • Maître satisfait (votre attitude)

    • Interaction positive

    • Attention de son maître

    • Activité partagée

    Que faire lorsque mon animal développe des troubles comportementaux ? :

     

    Un chien qui se met en auto-défense dès qu'il voit un congénère ou un humain est un chien qui a peur pour sa vie , il va de ce fait chercher soit à éloigner ce qui nuit à son confort ( agression) soit chercher à le fuir ( mais généralement les harnachements empêchant les animaux de fuir , ils agressent) . Il ne peut plus raisonner à ce moment précis, il est dans une stratégie de survie.

     

    (ATTENTION A NE SURTOUT PAS REPRODUIRE , CECI POUR VOUS MONTRER CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE)

    Par exemple dans cette vidéo le chien fait de la protection de ressource , il associe déjà l'humain à un danger pour sa survie (qui peut l'empêcher de se nourrir).

    Le fait d'intervenir de cette façon là , ne fait qu'ancrer le comportement. C'est une façon totalement illogique de gérer ce problème.

    • le chien va anticiper de plus en plus rapidement
    • il ne va plus prévenir (puisque le fait qu'il prévienne est ici sanctionné). 
    • ne va plus avoir confiance 
    • le comportement va être ancré
    • les repas vont être douloureux et stressants

     

    (ATTENTION A NE SURTOUT PAS REPRODUIRE , CECI POUR VOUS MONTRER CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE)

     

    Lorsque des troubles comportementaux apparaissent il vous faut déterminer :

     

    • Origine si elle est facilement déterminable => il faut travailler dessus et ne pas avoir honte d'appeler un professionnel (en renforcement positif).

    • Si vous ne pouvez pas la déterminer seul(e) :

    1. Appeler un professionnel qui fonctionne en renforcement positif

    2. Visite contrôle chez le vétérinaire (bilan sanguin)

    3. Ostéopathe (Adresses sur toute la France ICI)

     

    Avant toute rééducation comportementale il faut s'assurer que les changements de comportement ne découlent pas d'un trouble physiologique.

     

     

     

    Conclusion :

     

    L’apparition de troubles comportementaux est un signal d'alarme de la part de votre animal et ils ont pour fonction sa survie.

    Je veux vous faire comprendre ici que vous ne devez absolument pas les sanctionner car il est forcément arrivé quelque chose et votre animal en souffre.

     

    Peut-être en êtes vous à l'origine ? Cela arrive , nous faisons tous des erreurs et c'est comme cela que nous apprenons. Vous culpabiliser n'aide en rien l'animal , il faut changer et entamer au plus vite une rééducation.

     

    Soyez empathiques ( et logiques !) , les lois d'apprentissages et d'adaptations sont les mêmes concernant toutes les espèces. Comment voudriez vous qu'on vous aide si vous aviez une phobie ? Si vous aviez été battu(e)s ? Si vous arriviez dans un nouveau pays en ne connaissant pas la langue ? (car c'est ce qui arrive aux chiots).

     

    Vous devez être un moteur à succès pour votre animal et rappelez vous qu' aucun comportement ne découle du hasard qu'il soit négatif comme positif … Vous pouvez être le moteur comme le frein … Ceci n'est qu'une question de choix.

     

     

    Caninement votre,

     

    Fanny Walther

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 4 Juillet 2016 à 17:18

    Bonjour et avant tout merci pour votre blog que j'ai littérallement dévoré ! (est-ce que j'ai tout retenu ? Ca c'est une autre question)


    Je partage (depuis peu) la vie d'un jeune Spitz Japonais, Nui, 3 mois (et quelques) et je veux faire en sorte que tout se passe pour le mieux pour lui, malgré ma situation d'humaine égoïste qui a enfin réalisé son rêve de gosse (autant le dire) ; je veux être sûre de ne pas faire de bêtises et si certains articules m'ont "rassurée" (exit la laisse branchée collier plat depuis un bout de temps, sauf au réveil au matin vu qu'il est mou comme un macaroni trop cuit, et vive le harnais animalin emprunté au Jack de ma voisine !), d'autre m'ont fait réfléchir... notamment la sur-stimulation. Nous sortons beaucoup, la plupart du temps, juste le temps de faire pipi-caca et le tour du pâté de maison histoire de se dégourdir les pattounes mais au moins une fois par jour, on part en balade avec sa copine Jack (qui m'aide à lui apprendre les auto-contrôles bien qu'elle soit encore un peu trop patiente avec lui à mon sens ^^) et c'est là que je m'interroge car cela dure souvent 1/2h voire 1h si nous allons jusqu'au parc pour les lâcher. Egalement, je vais au club canin tous les week end (découverte de l'agilty prévue deux fois par semaine (samedi et lundi) - pas de sauts ! Et maintenant que j'ai lu votre article pas de slalom non plus ! - et si l'intention me semblait louable, je me demande maintenant si ce n'est pas trop pour lui... je ne veux pas mettre ses os en danger... (par exemple j'ai la faiblesse de lui laisser monter les deux marches qui mène à mon immeuble... je ne devrais peut-être pas ? Idem, il monte seul en voiture...) + école des chiots le samedi ou le dimanche).


    Bref, je veux en faire un chiot poli, sociable, bien éduqué pour être bien dans ses pattounes de chien dans un monde d'humains (et que les humains en question soient bien aussi en sa présence, c'est important !) ; j'adore l'agility mais je n'ai pas pour optique d'être championne, je veux juste qu'on passe du temps ensemble et qu'on s'amuse (je l'ai amené en concours, il est était obnubilé par ce qu'il y avait sur le terrain ! Même les chiens autour de lui n'avaient plus autant d'intérêt !) 


    Merci pour l'article sur la castration, je me demandais quand le faire castrer (je voulais le faire à 6 mois, les fugues pour des femelles en chaleurs me terrifient... ) et je vais tâcher d'attendre 15 mois (comme mon éleveuse me le conseille d'ailleurs :) )


    J'ai également une grosse interrogation sur les puces tiques et autres vilaines bêtes... comment le protéger au mieux sans bousiller ses défenses internes ? Si vous avez des conseils, je prends... 


    Enfin, je m'égare. Un grand merci pour ce blog (et désolée pour mon roman, je pourrais continuer des heures...) j'espère que vous continuerez à publier afin de nous aider à apprendre autant pour faire en sorte que nos amis à quatre pattes soient le mieux possible dans ce monde de fous. 

    Sucrette



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :