• Décomposer ... c'est ça la clé !

    DE-CO-MP-OS-IT-ION …

     

    Peut-être le mot le plus important lorsque qu’on aborde le sujet "éducation canine".

    Pourquoi ? Car avouons-le, nous voulons tout et tout de suite. Malheureusement et surtout si on travaille avec des animaux, il faut savoir prendre son temps et fractionner les mouvements/comportements en étapes logiques pour le chien.

    Comme mes clients sont ma source principale d’inspiration je vais vous expliquer via un exemple car c’est toujours plus parlant :

    Contexte : Cours n°3/6 avec Irion cocker de 8 mois entier. Chien très volontaire , actif , pas très patient , gourmand et très distrait.

    Chiens : Lico que je tiens attachée pour montrer l’exercice, Glen en libre et Excel attachée à un arbre. Ils sont les distractions. 

    But de l’exercice : marche en laisse , attention , travail exposition (sur le ring) , que le chien obéisse en toutes circonstances à des demandes simples.

    L’exercice en lui-même : le maître doit se déplacer avec son chien sans tension avec la laisse de façon fluide et si possible avec un chien qui le regarde. Il a le droit si le chien part dans le sens opposé à sa demande de partir lui-même dans le sens opposé. ( mes instructions au propriétaire)

    Que fait le propriétaire ? : (oui je suis sadique , j’aime les voir galérer un temps avant de donner la réponse ) : Il prend la laisse de façon ferme , décidé et pars … dans tous les sens. Le chien reste fixé sur mes chiens et son objectif est de se soustraire à la demande (logique !). De plus le propriétaire monte en pression , râle … je sens l’énervement le gagner alors que je suis à 10 mètres , imaginez-vous le chien ...

    « Punir l'échec est le meilleur moyen pour que personne n'ose. »

    de Jack Welch

     

    J’interviens :

    Je fais remarquer au propriétaire l’état du chien , car en plus de ne pas réussir l’exercice il en venait à bloquer son chien. Et c'est ça qui est grave ... Si les étapes vous semble logiques , elles ne le sont absolument pas pour le chien. Vous voulez apprendre à faire le grand écart (oui l'exemple est étrange mais vous allez voir ...) , vous ne pouvez pas le faire directement ? Il faut de la souplesse , de l'entraînement , bref différentes étapes ?! C'est excatement la même chose pour le chien. "Franchement une marche en laisse alors qu'il y a des copains en liberté dans un chouette endroit ... faut pas déconner non plus" (dixit Irion).

    Dans un premier temps , je souhaite que le chien marche sans tension. Pour ce faire, je demande un arrêt systématique du chien en assis ou position neutre (sans demande de la part du propriétaire). Si le chien n’est pas avec lui , il part dans le sens opposé : ainsi on recrée du mouvement , des interactions possibles. Le chien est en harnais avec attache au poitrail , cet exercice est à proscrire en collier même plat.

     Si le chien décroche à n’importe quel même des chiens/environnement pour se remettre sur lui je lui demande de récompenser. L’idée étant de conduire le chien ,le chien doit avoir l’envie d’être guidé et pour avoir cette envie il faut qu’il ait confiance , que le propriétaire soit plus intéressant que tout le reste. Il faut aussi que le propriétaire ait une idée bien précise de ce qu'il veut obtenir, où il veut aller et pourquoi ? Si le chien trouve que vous doutez , c'est déjà terminé. Comme un partenaire de danse , s'il vous marche sur les pieds et vous fait trébucher/ tomber ... vous n'allez plus avoir confiance. Notre chance étant que le chien refait assez rapidement confiance malgré nos innombrables erreurs quotidienne.

    « Se réunir est un début ; rester ensemble est un progrès ;travailler ensemble est la réussite. »

    de Henry Ford

     

    Deuxième étape : le regard avec des arrêts très fréquents et beaucoup de friandises.

    Troisième  étape, on enlève la laisse et on slalome entre les chiens. En y allant progressivement, en réduisant peu à peu les distances Irion/autres chiens.

    Concrètement les grandes étapes , celles que le propriétaire a vu :

    Marche en laisse sans tirer > Regard avec marche en laisse> On enlève la laisse et idem

    Maintenant les étapes pour Irion

    Connexion avec le maître : en s’éloignant des autres chiens et en récompensant des exercices de bases > Marche en laisse sans tirer en lui expliquant qu’à chaque tension , il y a avait un arrêt systématique > Lorsqu’il y a un arrêt = on récompense le regard , pour travailler cela il faut capturer ce comportement en statique > Combiner avec des récompenses très fréquentes marche en laisse fluide + regard > L’étape de la laisse a été la plus facile car le chien était avec son maître , il a simplement du s’approcher par étapes des autres chiens et dès qu’il sentait Irion déconnecter , se reculer et lui redemander de l’attention.

     

    C’est simple à la lecture mais si compliqué en pratique. Alors si jamais vous buttez sur des exercices, pensez-y … DECOMPOSEZ !

     

    areg-education-canine.fr


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    hanoï
    Mercredi 21 Mai 2014 à 21:47

    Merci pour cet article


     



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :