• Jusqu'où avons nous le droit d'aller ? [réflexion]

    Jusqu'où avons nous le droit d'aller ?

     

    Cet article est en réalité une réflexion, il ne faut donc rien prendre au pied de la lettre. (il ne faut jamais rien prendre au pied de la lettre de toute façon)

     

      "La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres" 

    Jusqu'où avons nous le droit d'aller ?

     

    Epi 

     

    Il y a quelques mois , j'ai voulu faire l’acquisition de NACs pour montrer au grand public que tout animal pouvait être « éduqué » , « façonné » et cela en utilisant uniquement le renforcement positif. J'ai donc décidé d'adopter deux cochons d'inde femelles « Epi » et « Cétou ». Mais pourquoi est ce que j'ai réellement fait cette démarche ? Pour apprendre, comprendre ou pour répondre à une mode ? Vraisemblablement un peu des deux. Vous avez sans doute tous remarqué cet engouement pour les NACS , les Gallinacés et même les animaux sauvages ? Des vidéos pleuvent sur internet, des vidéos fabuleuses du reste où l'on peut voir rats , poules , cochons d'inde , furets , cochons , loups , renards , buffles , girafes … exécuter des tours épatants. J'étais également en admiration totale devant ces « dresseurs » qui arrivaient à réaliser ce que j'obtenais parfois avec difficulté d'un carnivore domestique.

     

    Succombant également à ce mouvement , je récupère donc deux cochons d'inde femelles , Epi qui recherche le contact de l'Homme et Cétou un peu plus craintive. J'installe les bestioles dans un grand enclos intérieur , m'étant au préalable renseigné sur leur alimentation, besoins etc.

    Au bout d'une semaine je commence à créer le contact (via le renforcement nourriture) et les deux répondent extrêmement bien. Puis un jour une amie arrive à la maison et me fait la réflexion suivante « tu sais , si tu veux de réels résultats tu dois avoir qu'un animal à la fois , pour créer un lien très fort». Sur le coup l'information a été entendue mais absolument pas analysée, les cochons d'inde étant des animaux grégaires je ne voyais vraiment pas le but de les séparer ce n'était pas éthiquement acceptable ….

     

    Puis viennent les beaux jours et je sors mes bestioles à l’extérieur. Les premières fois , elles sont tétanisées et peu à peu elles prennent de l'assurance et de la dépendance. Dès qu'elles ont la possibilité de sortir (librement) , elles changent instantanément de comportement. Elles répondaient de moins en moins à mes sollicitations mais semblaient avoir repris le goût de vivre (je pensais qu'elles étaient très heureuses dans leur petit enclos intérieur concocté par mes soins), de marcher sur autre chose que des copeaux , des grignoter de l'herbe , de ne plus être sur/dans leurs excréments ...Les remettre en enclos devenait de plus en plus compliqué et c'est à ce moment là que je me suis rappelée la phrase de mon amie que j'ai cette fois-ci analysé et reformulé « Pour avoir des résultats il faut créer une dépendance » et pour créer une dépendance il faut installer un déséquilibre qui va faire que le soigneur , le dresseur …. va devenir l'UNIQUE personne de référence.

     

    C'est à ce moment là que j'avais un choix à faire : Aller vers ce dont les animaux avaient besoin et immanquablement avoir de moins bons résultats ou décider de poursuivre l’expérience en ne prêtant pas attention aux réels besoins et envies de ces deux êtres vivants.

    Choix très simple pour ma part j'ai pris la troisième option (logique , inventer des options ma spécialité!), en combinant les deux , laisser le plus de liberté possible et continuer de les travailler. Choix très simple , mais techniquement impossible. Car plus elles prenaient de l'assurance , de l’indépendance moins elles avaient besoin de moi. Le facteur nourriture n'était plus aussi important puisqu'elles pouvaient se nourrir seules, je n'avais plus de réel moyen de « pression ».

     

    Déçue ? Absolument pas. Plutôt satisfaite même de me rendre compte de quelque chose qui était inconsciemment évident. Actuellement , elles ont un enclos fermé de 10 m^2 et elles peuvent en sortir si elles veulent.

     

    " Rien n'est plus simple que de prendre le contrôle de quelqu'un qui souffre . Il n'oppose aucune résistance "



    De cette expérience personnelle , j'ai voulu aller un peu plus loin en me penchant sur ces animaux youtubiens que je trouvais fabuleux. Après quelques vidéos ,articles , photos cette admiration s'est envolée pour laisser place à un « oui , mais ils ne sont pas heureux ». Il est presque impossible d'obtenir de réels résultats sans créer une dépendance , sans isoler ces animaux de leurs congénères , sans leur créer un « nouvel » habitat certes façonné avec amour mais inadapté aux besoins de l'animal. Et puis pourquoi vouloir obtenir ce genre de résultats ? Qu'est ce que cela peut apporter de montrer que nous pouvons conditionner n'importe quel être vivant ?

     

     

    Je suis certaine que cette scène dans Dr House en a choqué quelques uns ... "cliquer un enfant?! Pourquoi ? " Elle est pourtant dans son environnement elle. 

     

    Pourquoi vouloir tout attacher , tout enfermer , tout contrôler ? Qu'est ce qui est le plus compliqué , dresser un animal ou le respecter ? Sans hésitation le respecter, car il faut voir plus loin que notre simple motivation d’esbroufer le monde et comprendre comment composer avec un animal qui n'a pas les mêmes besoins ou attentes que nous. 

     

     

    Maintenant l'application aux chiens : Elle est la même si ce n'est qu'ils sont d'office dépendants puisqu'ils vivent dans nos maisons et n'ont plus la possibilité de chasser.

    Néanmoins cette dépendance peut et doit être relative. Avant je voulais tout apprendre à mes chiens , le poirier , le salut à reculons , le saut retourné , empiler des récipients , mettre une pièce dans une tirelire. Sans doute pour me prouver que j'avais cette capacité … maintenant ce que je recherche c'est leur coopération alors que j'augmente le facteur liberté. Jusqu'où je peux aller comme cela ? C'est ce que je cherche à savoir.

    Les effets sur mes chiens ? Une stabilité incroyable et un esprit d'initiative exacerbé.

    Pour moi le conditionnement n'a de but que de rééduquer ou éduquer l'animal et il doit être limité dans le temps. Attention , je ne dis pas que les tours , sports canins ou toutes autres activités sont inutiles. Ce sont des valeurs ajoutées. 

     

    Par contre si vous recherchez l'esprit d'initiative , vous ne pouvez plus le sanctionner ...en voulant créer des êtres pensants ,en permettant et en valorisant la réflexion, vous prenez le risque qu'ils choisissent des options autres que les vôtres.

     

     

    Pour conclure cette réflexion un peu chaotique mais j'espère compréhensible, je ne vois personnellement plus de but à sur-conditionner les animaux si ce n'est vouloir épater à tout prix la galerie. Car si nous voulons étudier les comportements des animaux il faut le faire dans leur milieu naturel.Mon but ultime en tant qu'éducateur canin ou même simple propriétaire de chiens est de rendre les animaux que je côtoie ou que j’éduque les plus heureux possible en respectant et composant avec leur physiologie et besoins.

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Céline
    Mardi 16 Juin 2015 à 13:03
    Bonjour :)
    Je n'ai pas très bien compris d'après vous : où commence le surconditionnement?

    Bonne journée
    2
    Mardi 16 Juin 2015 à 13:21

    Je dirais à partir du moment où l'animal ne sait plus faire sans.

    3
    caroline
    Lundi 22 Juin 2015 à 12:45

    bonjour,


    je me suis posée une question proche pour gribouile petite minette des rues traumatisée et extrêmement sauvage : elle est restée en cage pendant 1 mois et je l'ai lâchée , certaines personnes m'ont dit qu'il aurait fallu la garder, utiliser la nourriture pour l'apprivoiser, en quelque sorte la forcer en utilisant la nourriture comme appât ( si tu vient pas dans la main, tu ne manges pas). Je ne peux pas la toucher du tout, ni l'approcher quand elle mange. Elle reste très craintive, mais je n'ai pas été capable de la forcer à ce point, parfois je me demande si je n'ai pas eu tort si elle tombe malade, comment je ferai ?


     

    4
    lilou
    Samedi 15 Août 2015 à 16:04
    J'ai découvert votre blog qui me ravit par toutes les choses intéressantes que vous écrivez et qui me permettent d'enrichir mon questionnement sur la belle espèce canine. J'ai beaucoup aimé votre réflexion sur le conditionnement et le dressage car souvent je pense que nous cherchons avant tout à nous flatter en occultant les besoins des animaux. Restons vigilant.


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :