• Le stress , l’anxiété … un mal bien souvent trop négligé …

    Le stress n'est que la soumission avouée à des contraintes non choisies ...

    Grégoire Lacroix 

     

    Le stress , l’anxiété … un mal bien souvent trop négligé …

     

    Le stress , l’anxiété … un mal bien souvent trop négligé …

     

     

     

    Hop hop avant tout définissons :

     

    Qu'est ce que le stress : Le stress est ressenti lorsqu'un déséquilibre est perçu entre ce qui est exigé de la personne et les ressources dont elle dispose pour répondre à ces exigences.

     

    Qu'est ce que l’anxiété : L'anxiété est définie comme une sensation de danger imminent et d'origine indéterminée, qui allie des symptômes émotionnels, somatiques, cognitifs et comportementaux.

     

    L'anxiété peut être provoquée par des facteurs de stress. Elle peut disparaître d'elle-même à la fin de la période de stress. Quand elle perdure, on parle de trouble de l'anxiété .

     

    Sans trop me mouiller , je peux dire que 80 % des chiens (sans troubles comportementaux) sont stressés (à différents degrés) et dans ce pourcentage un grand nombre présentent des troubles d'anxiété.

     

    Un système vivant doit répondre à deux règles : se préserver et préserver son espèce. S'il ne mange pas , s'il est blessé , s'il est malade , déshydraté son potentiel vital va baisser. Généralement (sauf cas graves) , ces états sont passagers et le potentiel vital de l'animal va pouvoir ré-augmenter (et encore c'est discutable) . Mais avec le stress qui est presque permanent (ou du moins perçu de façon chronique) , l'animal ne peut pas revenir dans son état d'équilibre physiologique.

     

    Surviennent ainsi les troubles comportementaux/ troubles d'origine pathologique , pour les plus évidents : « il a peur » , « queue entre les pattes » , « tente de fuir » , « aboiements excessifs » … et pour les autres « tensions musculaires » , « blessures à répétition » , « boiteries » , « mauvaise qualité de poil », « maigre » , « selles molles et nauséabondes » , « problèmes digestifs », "manque de concentration" , "difficultés dans l'apprentissage"…

     

    Il existe 3 phases dans la réaction au stress : la phase d'alarme, la phase de résistance et la phase d'épuisement.

     

    I : Réaction d'alarme

     Cette réaction est liée à la libération d'hormones , comme l'adrénaline dont le délai d'action est de quelques minutes et dont la fonction est de préparer le corps à une action rapide.

     Chez le chien , les propriétaires avertis pourront la constater mais bien souvent nous passons à côté.

     Les premières manifestations sont : respiration anormale, augmentation des battements cardiaque, augmentation de la tension artérielle …

     II Résistance : l'adaptation

     D'autres hormones, les glucocorticoides, sont ainsi sécrétées au cours de cette étape permettant une augmentation du taux de la glycémie nécessaire à l'organisme, au cœur, au cerveau et aux muscles.

     Plusieurs possibilités , l'animal peut ignorer la situation de stress , d'autres se préparent à l'affronter et pour les derniers ils cherchent à fuir.

     L'animal a encore la possibilité de « choisir » (quoique nous humains nous n'aidons pas dans ce genre de situations, bien souvent nous enfonçons encore le clou) , mais si le stress perdure , l'animal va arriver dans un état d'épuisement.

     III : Épuisement

     L'animal ne peut plus faire face , l'organisme craque. C'est à ce moment que les pathologies peuvent arriver. Certains chiens peuvent même en arriver à convulser.

     Le stress est déjà complexe à combattre en tant qu'humain , alors imaginez vous devoir aider à combattre celui de votre chien.

     Pourtant il est possible de le ramener à une situation acceptable pour l'animal. Le chien prend beaucoup plus sur lui qu'un humain , ce n'est pas une raison pour le laisser dans cet état de  détresse , car c'est une véritable détresse ...

     Rééducation d'un chien stressé/anxieux :

    - Valorisation par des exercices « idiots »

     - Obstacles franchissables (on met des obstacles pour que le chien gagne, ils doivent donc être étudiés et choisis en fonction du chien)

     - l’Échec ne doit pas exister (surtout durant la phase de rééducation)

     - Contacts avec des chiens (forts , calmes)

     - Soyez empathique mais pas compatissant : vous ne devez pas renforcer le stress de votre chien , mais vous devez être juste et logique.

     - Prenez du temps , des entraînements dans des lieux de qualités avec des mises en situation.

     - Faîtes vous aider par un éducateur (en méthode exclusivement positives )

    - N'hésitez pas à accompagner la rééducation par des traitements à base de plantes : nervosyl , anxitane , zylkène , fleur de bach , calm down …

     - Vous devez apprendre à reconnaître les premieres manifestations du stressés

     - L'état d'épuisement ne doit plus être atteint

     - Vous allez devoir jouer sur la phase d'adaptation

     - On ne force jamais un chien à surmonter sa peur

     

    La réeducation est longue et complexe , ici nous ne nous attardons pas sur les causes potentielles du stress (un prochain article) mais je veux seulement appuyer le fait que c'est le mal du siècle, au niveau canin (et humain). Les chiens souffrent eux aussi , vous devez prendre cela en considération. Nous les faisons vivre dans un monde inadapté , c'est donc à nous de les aider à s'adapter au mieux en prenant en compte les signaux qu'ils peuvent nous donner.

     

    Vous allez vous aider vous même en aidant votre chien … je peux vous l'assurer.

     

    Caninement votre ,

     

    areg-education-canine.fr

     

     

     

     

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    orangette
    Vendredi 27 Juin 2014 à 18:33

    Excellent article !!!

    2
    Vendredi 27 Juin 2014 à 19:48

    Merci pour cet article très intéressant cool



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :