• Ostéochonqwâ ?

     

     

    Bref, je devais réviser ma rhumato comprenez rhumatologie qui est dixit le figaro santé « la spécialité médicale qui prend en charge les douleurs et dysfonctionnements de l'appareil locomoteur et des tissus conjonctifs ainsi que des affections touchant la région péri-articulaire.»  Et, une envie soudaine de vous vulgariser la chose m’est venue. Opération 2 en 1 donc puisque :

    1- J’écris un article

    2- Je révise (enfin apprends ... )

     

     

    I- Introduction => Ostéochondrose

     

    L'ostéochondrose est une affection du cartilage en croissance. C'est une mauvaise transformation du cartilage en os qui va créer un épaississement local et ne va plus permettre au liquide synovial (liquide qui nourrit et permet le bon fonctionnement de l'articulation)de pénétrer dans les couches les plus profondes pour nourrir les cellules du cartilage (= chondrocytes). Elle atteint les chiens de moins d'un an (de 4 à 10 mois), c'est donc une atteinte locomotrice des jeunes animaux.

     

     

    II – Signes

     

    Le chien va présenter des boiteries qui peuvent apparaître de façon progressive ou brutale. Vous savez ces boiteries inexpliquées qui peuvent disparaître et réapparaître par périodes. Le chien se démuscle du membre atteint. A la manipulation, le chien est douloureux.

     

    Le cartilage est le seul tissu qui n'est ni innervé , ni vascularisé, de ce fait, le phénomène n'est pas douloureux et souvent l'ostéochondrose passe inaperçue.

    Mais, lorsqu'il y a fissuration qui va elle-même entraîner une inflammation, la douleur va apparaître. On parle alors d'ostéochondrite. (phase inflammatoire de l'ostéochondrose).

    Les lésions se trouvent plutôt sur le membre thoracique :

    Les articulations les plus touchées sont donc:

    • épaule

    • coude

    • grasset

    • jarret

    • tarse

     

     

    • L'ostéochondrose peut-être réversible, la guérison est spontanée dès que l’ossification va reprendre.

    •  Elle peut également se transformer en ostéochondrite (OCD) lorsque le cartilage ne peut plus être nourrit correctement, il va y avoir une nécrose et peu à peu la création d'une fissure qui va entraîner le détachement d'un bout du cartilage = souris articulaire. Cette souris peu se résorber ou continuer de croître par ossification. Il faudra alors l'enlever chirurgicalement.

      (souris articulaire) 

     

    III Diagnostic

     

    Les clichés radiologiques ne peuvent pas identifier avec certitude les animaux porteurs d'ostéochondrose puisque beaucoup de lésions cartilagineuses précoces ou même déjà évoluées ne sont pas visibles.

    Le cartilage n'étant pas visible à la radio ...De ce fait, exiger des clichés radiographiques systématiques des reproducteurs est un non sens. 

     

    La technique de diagnostic la plus fiable actuellement est l’arthroscopie.

     

    IV Une affection multifactorielle =  ses origines potentielles

     

    • Alimentation ( une alimentation trop riche par exemple = chiot )

    • Minéraux

    • Traumatisme(s)

    • Rapidité de croissance (en corrélation directe avec l'alimentation) 

    • Surpoids

    • Origine vasculaire

    • Manque de vitamine C

    • Héréditaire (?)

     

    V Comment la prévenir

     

    • Une alimentation physiologique

    • Une activité modérée et réfléchie

    • Une complémentation en vitamine C , glycosaminoglycane & chondroïtine sulfate

    • Un chiot sec ( mais pas maigre!) pour ne pas surcharger les articulations

    • Séance dès les 6 mois du chiot chez un ostéopathe (pour la vascularisation)

     

    Mon article sur la dysplasie de la hanche pour éclaircir certains des points abordés brièvement ici.

     

    Caninement votre,

     

    Fanny Walther

     

     


    votre commentaire
  • I- Posons les bons mots sur cette pathologie

     

     

     

    La dysplasie de la hanche est le fait d'une malformation de l’articulation coxofémorale . La tête du fémur ne s’emboîtant pas parfaitement dans sa cavité ( l'acétabulum), cela lui laisse une liberté de mouvement qui entraîne des frottements anormaux des deux os conduisant à l'usage prématuré des cartilages articulaires donc au développement de l’arthrose.

     

     

     

    C'est un peu comme si vous vous obstiniez à visser avec le mauvais tournevis … à force de visser avec un outil inadapté vous allez abîmer la vis et la rendre moins fonctionnelle. Elle va néanmoins assurer sa fonction en s'adaptant et en créant un nouvel équilibre physiologique qui lui est propre.

     

    Même s'il est possible de suspecter une dysplasie à l'œil nu (via les muscles , démarche , boiteries ….) , seule une radiographie peut officiellement la confirmer.

     

    II – Une origine héréditaire ?????

     

    Quelques chiffres :

     

    Puisque que tout doit être prévisible dans notre société actuelle , la dysplasie de la hanche doit également l'être. En retirant les sujets « atteints » nous devrions n'avoir qu'une population canine exempte de dysplasie … sauf que la réalité est toute autre …

    Cela fait trente ans que nous nous acharnons à sélectionner , radiographier , éliminer et pourtant la dysplasie de la hanche touche toujours environ 60-65 % de l'ensemble de la population canine (dans les pays occidentaux).

     

    Si on ne peut pas affirmer que la dysplasie n'est pas héréditaire, ces chiffres nous montre  qu'écarter les chiens dysplasiques de le reproduction n'élimine pas le problème. De plus sa transmission serait polygénique et polyfactorielle ( = impossibilité de prévoir ce qu'un croisement entre deux individus pourrait donner).

     

    On peut alors se demander si le système de radiographie systématique mis en place pour garantir "l'amélioration de la race" n'est pas un business lucratif ?

     

     

     

    III- Structures abîmées lors des radios des hanches

    Pour que la radio des hanches soit reconnue officiellement elle doit être réalisée sous anesthésie générale.
    Lors de cet examen le chien doit être mis en décubitus dorsal, jambes écartées qui n'est absolument pas une position physiologique (voir figure).
    Afficher l'image d'origine
    Toutes les structures participant à l'articulation sont hyper-sollicitées sans aucun frein puisque l'animal ne peut pas réagir.
    Cela peut être à l'origine d'une dysplasie (ce qui est est quand même très paradoxal!)

     

     

    IV- Facteurs favorisant/amplifiant la dysplasie

     

     

    • L’alimentation

    • Manque de vitamine C 

    • L'environnement

    • Activité inadaptée

    • L'hérédité (à quel degré ? )

     

    Il semble que nous ayons un impact sur 4 d'entre eux … première bonne nouvelle , vous ne trouvez pas ? (Faut penser positivement paraît il!)

     

    Si l'environnement et l'activité inadaptée sont des facteurs dont on peut facilement comprendre l'impact , le facteur alimentaire lui reste… obscure  et méconnu.

    Et pourtant c'est sans doute LE facteur majeur.

     

     

    A-Vitamine C son rôle

     

    Le foie du chien produit de la vitamine C de façon dérisoire par rapport à certains autres animaux. (L'homme par exemple n'en fabrique pas).

    Et alors allez vous me dire ?

     

    Le problème est situé dans la région de la cavité l'acétabulum, où est logée la tête du fémur. La jointure entre ces deux systèmes est tenue en place par des ligaments et muscles et assure sa contention.

     

    Dans cette jointure il y a entre autre le muscle pectiné (ou plutôt son tendon), qui attache le bas du fémur au pelvis (voir schéma en première page). Quand le chiot est soumis à un stress constant (physique / psychologique) il ne produit pas assez de vitamine C et la qualité de son collagène devient très pauvre. Le collagène est le « ciment » liant les tissus , renforçant les tendons et dans la cascade de réaction pour le constituer la vitamine C joue un rôle important .

    Le muscle pectiné ne se développe pas assez et les ligaments seuls ne sont pas assez forts pour garder la masse osseuse et musculaire en place, la tête fémorale sort de son acétabulum. Ceci va causer sur un terme plus ou moins long: des inflammations , arthrose … les manifestations de la dysplasie.

     

    B- Le Petfood … ce champion !

     

    « Au cours des 30 dernières années, la morbidité des affections mentionnées ci-dessus (d'adiposité, de lésions du parenchyme hépatique, de maladies métaboliques, de troubles gastro-intestinaux avec insuffisance pancréatique, de maladies cardio-vasculaires avec artériosclérose, de déficience immunitaire avec fréquentes apparitions d'allergies, d'infections et de carcinomes ainsi que de diverses affections de l'appareil locomoteur et du squelette associées à des dysplasies de toutes les articulations mais plus particulièrement de la hanche ) est indubitablement corrélée au chiffre d'affaires de l'industrie des aliments pour animaux. Les affections du squelette accompagnées de dysplasie de la hanche sont directement liées à la malnutrition du chien pendant des décennies et en sont leurs conséquences directes. »

     

    [SOURCE] La dysplasie de la hanche par malnutrition :
    Anomalie squelettique non héréditaire du chien

     

     

    La malnutrition peut être le résultat d'aliments industriels pour lesquels on peut remettre en cause les procédés de fabrication & la nature des composants des croquettes qui ne font qu'amplifier la persistance de ces maladies locomotrices. De plus les industriels ne complémentent pas assez les aliments en vitamine , pensant que le chien la synthétise de façon suffisante.

     

    (Pour plus d'informations je vous recommande vivement l'étude très complète de Jeremy Anso : http://www.dur-a-avaler.com/poison-croquette-veterinaire-pet-food-barf-cereales-chiens-chats/

    )

     

     

    C- Le danger de l'aliment chiot

     

    Généralement lorsqu'on pense à « problème de croissance » on l'associe à une carence.

    Pourtant c'est tout le contraire , c'est la richesse de l'alimentation qui provoque une croissance déstructurée et trop rapide.

    Les aliments chiots sont beaucoup trop riche, les besoins d'un chiot ne diffèrent pas de celui d'un adulte.

     

    D- Expérience pour finir de vous convaincre

     

    Etude réalisée par un vétérinaire dans les années 65

     

    3 chiennes dysplasiques (avec « production » antérieure de chiots dysplasiques ) sont accouplées avec des mâles différents dysplasiques/ou non.

     

    Chaque femelle a été complémentée durant sa gestation et toute la lactation en vitamine C.

    Les chiots ont également été complémentés tout au long de la croissance.

     

    Sur 8 portées , aucun chiot n'a développé de dysplasie (radiographiés).

     

     V – Conclusion & Solutions

     

    A ce jour , il est impossible d'affirmer que la dysplasie est une affection congénitale.

    Par contre les facteurs alimentaires et environnementaux sont eux connus et reconnus depuis de nombreuses années.

     

    Maintenant la question que vous vous posez tous : Comment faire pour éviter l'apparition de la dysplasie ?

     

    •  La mère doit avoir reçu une alimentation en adéquation avec ses réels besoins physiologiques  de même que le chiot bien évidemment
    • Il faut notamment particulièrement veiller à l'apport en Vitamine C

    • Activité adaptée en fonction de l'âge

    • Ostéopathie régulière qui évite des manipulations traumatisantes (carte pour trouver un ostéopathe animalier)

     

     

    Et si mon chien est dysplasique ?

     

    En plus de tous les points précédemment évoqués 

    • Complémentation en anti-inflammatoire naturels (curcuma , moule verte ...)

    • Complément en glucosamine et chondroïtine sulfate

    • Activité

    • Renforcement musculaire

    • Léger sous poids

       

    Conclusion:

    La dysplasie n'est sans doute pas une fatalité héréditaire et les moyens actuels mis en place pour lutter contre cette pathologie sont inefficaces.... 

    Voilà qui remet en cause beaucoup d'idées reçues, non ? Peut-être serait il envisageable ,sans réfuter la cause héréditaire, d'explorer les autres options qui ont montré qu'elles avaient un impact sur cette pathologie locomotrice ?

    En matière canine comme dans tous les domaines, gardez votre indépendance intellectuelle !

     

     

    Caninement votre ,

     

    Fanny Walther

     

    Sources : http://belfield.com/

    Anatomie/physiologie canine : Baron et ouvrages du Dr. vét. Klaus Dieter Kammerer 

    "Alimentation du chien et malnutrition" : Dr. vét. Klaus Dieter Kammerer 

    http://www.transanimal-editor.de/franz/index_f_jahrt.htm

     http://www.b-a-r-f.com/

     

     

     

     


    10 commentaires
  • In gut you trust … ou pourquoi une alimentation diversifiée est indispensable , même chez le chien.

    Pourquoi faut il varier l'alimentation de nos chiens

     

    Avant de commencer ,:

    Qu'entendons nous par microflore intestinale ? C'est une appellation générale pour qualifier les micro-organismes vivants en symbiose dans nos intestins. Nous l'appelons également flore intestinale. La micro-flore est en corrélation avec ce que nous mangeons. Chez un individu « normal » (une moyenne basée sur des statistiques) on dénombre plus de 500 familles bactériennes différentes. Chez un individu obèse il n'y en a en plus que 200 par exemple. La flore microbienne se compose de deux types de population bactérienne :

    - Une population bactérienne dite « résidente » très stable et représentative de la microflore digestive.

    Une population exogène constituée d‟espèces bactériennes contaminantes représentant ainsi une flore de transit, très fluctuante, venant de la cavité buccale et de la nourriture ingérée.La flore microbienne physiologique est très complexe et varie grandement d‟un individu à l‟autre. Chacun possède une flore bactérienne résidente intestinale qui lui est  propre, vivant en symbiose avec son hôte. 



    Généralités sur la micro-flore

    La micro-flore a un rôle sur :

     

    • équilibre immunologique

    • poids

    • psychologie

    • physiologie

        C'est pour ainsi dire notre deuxième cerveau.

    Pourquoi faut il varier l'alimentation de nos chiens

     

     

    Si elle n'est pas une cause directe de dérèglement , elle agit comme un amplificateur.

    Une micro-flore diversifiée va permettre de rétablir l'équilibre plus rapidement face à une maladie , un stress , une blessure … Si elle est pauvre , les impacts d'une variable d'entrée inadaptée vont être amplifiés. Pour simplifier , une micro-flore riche nous permet de retourner à un état d'équilibre plus rapidement.

     

    Qu'est ce qui peut avoir une incidence directe sur la micro-flore :

     

    • Blessures

    • Opérations

    • Stress

    • Antibiotiques

    • Régime

    • Médicaments

    • Maladies

    • Fatigue

     

    Par exemple , la prise d'un antibiotique détruit la flore bactérienne pour environ 6 mois.

    Et la flore régénérée par la suite ne sera jamais similaire à celle du début. En plus d'entraîner des résistances, les antibiotiques ont en effet général néfaste sur tout le système, puisque la micro-flore a un impact sur tout le système (attention ceci ne veut pas dire que les traitements antibiotiques sont inutiles , simplement qu'ils ne sont pas anodins).

     

    Qu'est ce qui peut être entraîné par un dérèglement de la micro-flore

     

    • obésité ( libération LPS)

    • diabète (lié bien souvent à l’obésité)

    • certaines formes d'autisme

    • certaines maladies cardio vasculaires

    • dérèglement métabolique des organes

       

     

     

    Saviez vous que les enfants/chiots nés par césarienne étaient bien moins résistants (et ceci tout au long de leur vie) que ceux nés par les voies naturelles ? Ceci est simplement du au fait que lors de l'expulsion , des fèces ( = flore) ensemencent le chiot/enfant. Et oui je suis désolée pour les futures mamans ce n'est pas une blague vous allez toutes faire caca sur la table … et heureusement !

     

    Application chez le chien :

     

    Vous avez tous sans doute entendu « Il ne faut pas changer l'alimentation des chiens , sous peine de troubles digestifs importants ».

     

    FAUX , ceci est une aberration ! Suite à cette lecture cela devrait même être une évidence , il faut manger diversifié , pour obtenir une flore intestinale diversifiée.

     

    Imaginez vous manger pendant 1 an uniquement le même plat , que va t'il se passer lorsque vous aller introduire de nouveaux aliments ? Des troubles digestifs évidement , car vous n'avez pas la population bactérienne adaptée à leurs digestion.

    Alors que si vous mangez varié et équilibré , vous êtes en capacité de digérer facilement. C'est exactement le même processus pour les chiens. Un changement brutal d'alimentation entraîne des diarrhées, alors que si l’alimentation est variée, la micro-flore de votre animal sera plus diversifiée et il n'aura plus de "troubles digestifs" au moindre lapage de flaque d'eau.

     

    Il est important de noter qu'il y a des « bons » et des « mauvais » aliments : certains vont avoir tendance à augmenter l’efficacité de la barrière intestinale , vont même avoir des propriétés anticancéreuses ( exemple : certaines baies , curcuma , brocolis …) alors que d'autres vont avoir l'effet inverse ( exemple : viandes grillés , alimentation trop grasse ….). « Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit dans ta nourriture » Hippocrate , il avait déjà tout compris LUI. Nous sommes ce que nous mangeons , si nous avons une alimentation de type végétarienne , nous orientions notre micro-flore vers un type méthanogène , nous allons ainsi dégager plus de méthane (exemple des vaches).

     

     

    Pourquoi les personnes nourrissants au cru ont moins besoin d'aller chez le vétérinaire , de ne pas donner de traitements chimiques pour les vers , parasites ? Simplement car la micro-flore est diversifiée et que l'individu est capable de s'adapter aux agressions quotidiennes. Les chiens sont bien souvent "mieux dans leurs pattes" pas parce qu'il mange quelque chose de plus appétant mais parce que leur micro-flore est plus diversifiée. L'une des premières questions que je pose en bilan comportemental est "que mange votre chien ?" ... La diversification de la flore intestinale a un impact global sur l'individu.

     

    Avant de finir je voudrais insister sur l'obésité , qui touche de plus en plus de chiens (et d'humains).

    Certains bactéries intestinales ,et ceci que l'individu soit obèse ou non, vont libérer dans le sang des LPS ( lipopolysaccharide), qui vont aller se mettre autour des organes (cœur , rate , pancréas , foie …) et dérégler métaboliquement ces derniers à long terme (entraînement leur arrêt). Si l'individu est obèse , la barrière intestinale sera moins étanche et la population bactérienne responsable des LPS plus importante. Plus de LPS vont passer dans le sang pour se mettre au niveau des organes. Il va donc y avoir un dérèglement prématuré et irrémédiable des organes. Encore une fois la micro-flore n'est pas la cause primaire , elle ne va faire qu'amplifier le phénomène obésité.

     

    Pour conclure ... et ce qu'il faut retenir : 

     

     Pourquoi faut il varier l'alimentation ? Car elle a un impact global sur l'individu et ceci est en corrélation avec la micro-flore intestinale.  Pour les personnes qui vont nourrir au cru , le fait de varier est ancré et compris, mais pour celles nourrissant aux croquettes c'est tout autre chose. 40% des chiens recevant les mêmes croquettes tout au long de leur vie ... Pour aller plus loin , il faut se dire que chaque intervention extérieure a un impact direct sur l'intérieur . Il faut ainsi préférer lorsque cela est possible des interventions alternatives à l'allopathie : ostéopathie , homéopathie , phytothérapie . Rappelez vous , notre micro-flore est en symbiose avec nous , c'est un équilibre , si elle va mal nous irons mal ...

     

    Un site incontournable : http://www.vismedicatrixnaturae.fr/

     

    Caninement votre ,

     

     

    Fanny Walther


    2 commentaires
  • "Que ta nourriture soit ta médecine, et ta médecine, ta nourriture." Hippocrate

     

    Physiologie mon amie ...

     

    Pour que les « oui mais le chien de machin il a été toute sa vie au Fr*lic et il a vécu 19 ans » , « oui mais le chien de machin , il a commencé l'agility très tôt et il n'a jamais eu de problème »cessent  … un petit article pour remettre les choses à plat.

     

    Je ne pensais pas que mon cours de POMA (principe ostéopathique mécaniste animale) allait me servir si tôt , j'espère que mon prof ne tombera pas dessus car il va se délecter de voir … qu'il est utile son foutu cours  :D (mais un régal intellectuel , comment ça je me raccroche aux branches ?!)

     

    Bref accrochez vous … non je rigole je vais tenter de le faire de façon pédagogique et buvable , jsuis sympa MOI !

     

    Un peu de théorie !

     

    Chaque individu , lors de sa conception a un PGO (= potentiel génétique originel) c'est le potentiel vital de l'individu , avant toute atteinte pathologique(bref au moment de sa conception).

    C'est à dire le potentiel maximum théorique qu'il a par rapport à lui , car mon PGO n'est pas votre PGO , qui n'est pas celui de mon chien et qui n'est sûrement pas celui d'un poisson rouge. Donc première notion essentielle , le PGO d'un individu lui est propre. Dans une portée de 7 chiots , qui ont vécu dans le même environnement il y a 7 PGO différents, vous ne pouvez rien y faire c'est comme cela.

     

    Mais le problème c'est que ce potentiel théorique n'est pas applicable car l'individu est confronté à des maladies , des chocs , une mauvaise alimentation , un environnement non adapté … on parle alors de PVA (potentiel vital actuel) qui lui est le réel potentiel de l'animal . Il y a un écart inévitable entre le PGO et le PVA d'un individu.L'idée étant que ce PVA soit le plus proche possible du PGO.

     

    Chaque accident (du rhume au cancer, en passant par une alimentation non adaptée , à une fracture, aux médicaments, à la sur-vaccination ...) fait baisser la courbe de notre PVA et l'éloigne du PGO. Un schéma pour mieux comprendre. (bon logiquement , ce sont des courbes hein ....)

     

    PGO-PVA

     

    Physiologie mon amie ...

     

    Mais elle veut en venir où ???

     

    Nous y sommes donc , chaque individu a un PGO propre et pour que son PVA soit le plus haut possible il faut qu'il ait une bonne qualité de vie et un respect de sa physiologie. Bref n’espérez pas faire augmenter votre PVA en mangeant MCDO , donc n'espérez pas augmenter le PVA de votre chien en lui donnant du Frol*c.

     

    Comprenez vous bien le principe ? Nous ne sommes pas égaux , peut être qu'une personne qui fume , boit et est en surpoids vivra plus longtemps que moi. Mais par contre si cette personne respectait sa physiologie , elle vivrait certainement plus longtemps et si je commençais à boire , fumer et ne plus faire attention je vivrais moins longtemps.

     

    Nous ne pouvons pas nous baser sur quelques individus pour généraliser , il faudrait un échantillon énorme pour le faire. Et croyez moi au niveau des humains les études sont faussées donc au niveau de nos animaux de compagnie il ne faut pas se leurrer non plus.

    Nous sommes déterminés à mourir dès notre naissance à une date précise , ceci pour expliquer pourquoi des personnes sportives et qui ont une qualité de vie irréprochable meurent à 40 ans ... Tout simplement car c'était inscrit dans leur potentiel génétique.

    Donc si le chien de la mère Michelle (ou le chat !) , a vécu 19 ans au Frol*c , il aurait pu vivre 20-21 ans avec une alimentation adaptée, il avait tout simplement un PGO élevé ... généraliser sur un individu , c'est comme se dire qu'une cure de 3 bouteilles de vin / jour c'est bien puisque Mr Polochon est mort à 106 ans !

     

    Comment faire ?

     

    Toujours la même conclusion , la physiologie *. On regarde comment l’animal fonctionne dans sa globalité et on s’adapte au mieux , sachant qu'il est impossible de respecter à 100 %  la physiologie même avec la meilleure volonté du monde. Vous vous posez des questions sur l'alimentation , alors penchez vous sur le système digestif , vous voulez en faire un athlète penchez vous sur le développement osseux , ligamentaire , musculaire ... Si vous voulez une vraie réponse , prenez un bouquin d'anatomie , de physiologie et surtout ne pas se baser sur des "dires" aussi loufoques que dangereux. 

     

    *Définition de la physiologie : l'étude du mode de fonctionnement des nombreux êtres vivants existants. Plus précisément, il s'agit de comprendre comment leur corps marche, le rôle de chaque organe   et ses mécanismes de fonctionnement, des différentes substances contenues dans l'organisme.. mais aussi la place, la fonction qu'occupe chaque être vivant dans son environnement et, à plus grande échelle, sur la planète : position dans la chaîne alimentaire, influence sur l'environnement, interactions avec les autres êtres vivants...   

     

     

    Quelques exemples :

     

    • Nourrir son chien avec une alimentation sèche 
    • Le nourrir avec un aliment qui possède plus de céréales que de viande 
    • Fractionner ses repas 
    • Lui faire commencer les sports canins à 3 mois alors que son squelette n'est pas terminé.
    • Ne pas laisser la possibilité à un cheval de marcher et de nourrir toute la journée …
    • Ferrer , graisser les chevaux …
    • Les produits chimiques anti parasitaires , vermifuges ...
    • Lui imposer de se retenir 8 heures / jours
    • L'empêcher de se déplacer , marquer son territoire 

     

    Je continue ? La liste est sans fin...

     

    Conclusion : Ne pas respecter la physiologie c'est d'office réduire la durée de vie théorique de votre animal. Prenez là en compte elle est essentielle et tentez de vous en rapprocher le plus possible, de ce puta*n de PGO (je suis sure qu'il vous a énervé celui là :D). La société de consommation nous a fait perdre ce repère précieux , à vous de vous adapter maintenant que vous avez toutes les informations.

     

     J'espère que cet article a pu éclaircir certains points,

     

     

    Caninement votre,

     

    Fanny Walther

     

     

    (le chien = un carnivore)

     

    Accueil

     


    4 commentaires
  • Le chien de compagnie victime de sa condition

     

     

    "Une vérité accommodante est une vérité accommodée"

    Louis Veuillot

     

    Cet article , se veut le plus neutre et objectif possible, il risque ainsi de vous heurter.

     

     

    Dans cet article , même si le constat en introduction et dans les deux premiers points va vous sembler un peu « noir », « amer » , enfin .... réaliste , son but est de vous donner une sorte de manuel sur les besoins du chien. C'est un article qui se veut avant tout informatif, beaucoup de sujets seront abordés sans être réellement traités.

     

    Nous allons voir comment des comportements de substitutions, ou des problèmes physiques  ,physiologiques tant bien structurels que fonctionnels, peuvent apparaître si les besoins des chiens ne sont pas assouvis .Certains vont sans doute vous surprendre, enfin je l'espère !

     

    Comme un cheval qui tic à l'ours par manque d'activité et ennuie ou qui avale de l'air pour faire fonctionner son système digestif (car un cheval doit manger tout au long de la journée et non pas en fractionné) , un chien peut être amené à produire des comportements de substitutions , présenter des problèmes physiopathologiques et même physiques à cause de l'anthropomorphisme.

     

     

    Problèmes psychologiques (liste non exhaustive)

     

    • Tic ours ( si ennuie dans un chenil), les chiens font des allers/retours dans le chenil inlassablement.

    • Tourner après sa queue (ennuie / demande d'attention) , même si ce TOC peut avoir une origine neurologique bien souvent elle révèle plutôt un manque de stimulation du chien. Alors non un chien qui tourne après sa queue ce n'est pas "drôle" c'est un signe évident de déséquilibre mental.

    • Ne sait pas se poser ( besoin d'exercice , manque de concentration)

    • Destructions ( stress , anxiété , besoin d'exercice) 

    • Aboiements ( stress , anxiété , besoin d'exercice), presque l'unique façon pour votre chien de s'exprimer , alors avant de vous énerver posez vous la question "pourquoi aboie il ?"

    • Automutilation ( stress , anxiété , besoin d'exercice) , du simple léchage à des plaies bien plus importantes , l'automutilation arrive bien plus souvent que vous ne pouvez le penser.

    • Anorexie/Boulimie ( stress , anxiété). Un animal qui refuse de manger ou un animal qui se jette sur sa nourriture n'est pas "stable".

    • Grossesse nerveuse (stress , anxiété) , elles peuvent également avoir un lien avec l'alimentation.

    • Toc du lion = même chemin dans un jardin répété inlassablement ( manque d'exercice)

    • Chevauchements à répétition ( stress , anxiété , besoin d'exercice)

    • Soucis congénères ( mauvaise sociabilisation / socialisation)

    • Soucis humaines ( mauvaise sociabilisation / socialisation)

    • Apathie / Chien hystérique ( stress , anxiété , besoin d'exercice)

    • Stress/Anxiété en permanence

    • Dépression ( stress , anxiété , besoin d'exercice)

    • Troubles physiopathologiques

    • Troubles psychosomatiques 

     

    Problèmes physiques (liste non exhaustive)

     

    Activité inadaptée

     

    On pense généralement assez facilement à ces problèmes physiques, ou du moins aux premiers points.

     

    • Obésité (manque d'exercice)

    • Anorexie (stress , anxiété , ennuie)

    • Atrophie musculaire (manque d'exercice)

    • Blessures plus fréquentes (manque d'exercice , alimentation non adaptée)

    • Griffes qui ne s'usent pas (manque d’exercice) : répercussions sur tout le squelette.

    • Mauvaise qualité de poil ( stress , anxiété , besoin d'exercice) également lié à l'alimentation inadaptée.

    • Mauvaise qualité tissulaire ( stress , anxiété , besoin d'exercice) également lié à l'alimentation inadaptée.

    • Infection urinaire / cystite ( car doit se retenir sur de longues périodes)

    • Malpropreté 
    • Danger des Jeux de balles
    • Danger des Jeux avec les bâtons
    • Activité physique trop précoce  

     

    Alimentation non adaptée

     

    Oui, vous devez vous demander ce que fait l'alimentation ici , mais comme le disait Hippocrate "Que ton aliment soit ta seule médecine". Outre les problèmes physiologiques elle peut indirectement amener à du stress , de l'anxiété et des difficultés d'apprentissages. Lorsque je rééduque un chien , mon idée est de le stabiliser entièrement et cela passe également par une très bonne alimentation. Il doit retrouver un état d'équilibre et cela va passer par le changement de certaines variables d'entrées.

    • Diabète 
    • Ballonnements
    • Hépatite
    • Apathie
    • Epilepsie
    • Problèmes de peau
    • Brûlures d’estomac 
    • L’ingestion d’herbe
    • Douleurs d’ulcères gastriques modifiant le comportement (agressivité, sédentarité)
    • remontées acides prédisposant aux toux laryngées, à l’halithiose et aux stomato-gingivites
    • Vomissements lors d’inflammation du cardia
    • Boulimie
    • Pancréatite d’origine inflammatoire par remontée d’acides par le canal de Langerhans
    • Flatulences par formation de gaz par la flore intestinale à partir d’aliments mal prédigérés dans l’estomac
    • Toxémie chronique d’origine intestinale : les toxines sanguines favorisent les inflammations et la dégénérescence du foie, des reins, et accentuent les douleurs musculaires, tendineuses ou articulaires prédisposant à la boiterie et à la sédentarité. C
    • D’autres effets sont possibles à plus ou moins long terme : hypertension artérielle, déséquilibres hormonaux, hyper ou hypo-thyroîdie, syndrome de Cushing, … 
    • Difficulté de concentration
    • Dysplasie hanches / coudes 
    • Manque vitamine C
    • Autres problèmes métaboliques

    ....

    (source

    Méthodes éducatives inadaptées

    • Problème trachée ( utilisation collier)

    • Douleurs glandes salivaires / Douleurs déglutitions ( ( utilisation collier))

    • Soucis articulaires ( utilisation collier/ mauvais harnais)

    • Malpropreté ( car doit se retenir trop longtemps)
    • Peur
    • Stress
    • Anxiété
    • Agressivité

     

     

    Besoins quotidien d'un chien / Besoins primaires

     Ce qu'un chien va être amené à faire lorsqu'il est en meute , sans l'intervention de l'Homme.

     

     

    • Chasser/ explorer (dépense physique , occupation)

    • Dormir ( être au calme , pouvoir se poser dès qu'il le souhaite)

    • Contacts congénères

    • Marquer le territoire

    • Reproduction (plus si stérilisation)

    • Obéir à des règles , sans même parler de hiérarchie les règles sont vitales pour assurer la survie de l'espèce. (codes canins , signaux d'apaisements ...)

     

    Plus : 

    • Besoins inhérents à la race ( troupeau , chasse …) , un border collie est un chien sélectionné pour le troupeau , il est donc LOGIQUE qu'il cherche à rassembler. Si vous ne pouvez pas lui offrir un travail régulier il va être amené à proposer des comportements de substitutions : se jeter sur les roues de voiture , pincer les mollets ...

    • Petit rappel le chien est un carnivore opportuniste ( mange qu'une fois / jour selon ce qu'il trouve. L'alimentation fractionnée n'est donc pas adaptée elle se doit également d'être humide). Le chien n'assimile pas les céréales.

     

     

     Que faire ?

     

    • Alimentation adaptée : BARF/RAW feeding/ration ménagère (toutes ont des subtilités et ne sont pas synonymes) , meilleure digestion , plus grande espérance de vie , moins de tartre , meilleure haleine ou à défaut croquettes de qualité (humidifiées et sans céréales) .

    • Une balade libre (ou en longe) tous les jours. Votre chien a besoin d'explorer et de se dépenser quotidiennement. Une balade en laisse , même 1 heure ne dépense absolument pas vos chiens tout comme le jardin de 2 hectares. Des lieux variés et idéalement avec des congénères où vous avez possibilité de lâcher vos chiens. Votre chien doit pouvoir explorer , être sur des pistes , avoir accès à des odeurs. C'est indispensable à son équilibre.

    • Contacts sociaux tous les jours avec ses congénères. Les interactions sociables sont au même titre que la nutrition un besoin primaire. Il est ainsi vital pour le bon équilibre de votre animal qu'il puisse interagir le plus régulièrement possible avec des congénères.

    • Un endroit pour lui dans la maison / extérieur où il peut se retirer et se poser sans problème à sa guise.

    • Jouets d'occupations ( pour s'occuper et trouve des solutions) , l'idéal étant d'en avoir 5-6 et de faire régulièrement un roulement. Toute la ration du chien peut passer dans les jouets.

    • Ronger ( friandises / jouets pour libérer des endorphines = apaisement et hygiène buco dentaire). Même adulte les chiens ont ce besoin de ronger et cela quotidiennement. 

    • Problèmes à régler : agility , tricks , obéissance , jeux pour partager une activité avec vous et résoudre à des "problèmes".

    • Stérilisation  outre les points bénéfiques pour la santé , elle évite la surpopulation et rappelez vous qu'un chien ne doit être reproduit que s'il améliore la race , si les tests de santé sont effectués (coûteux) et que s'il est LOF. Un exemple pour faire tester un chien hanches/coudes , tares occulaires on atteint les 300 euros.

      De plus il faut également se dire que si VOUS faîtes bien les choses cela ne sera peut être pas le cas des propriétaires des chiots.

       

      50 000 chiens et chats sont euthanasiés chaque année … et pourtant ce serait si facile à éviter.

    • Une éducation logique, si vous êtes logique dans l'alimentation et dans la gestion de vos chiens au quotidien vous vous devez de l'être également dans son éducation.

     

    En conclusion , il faut savoir user d'empathie et avoir une vision globale de votre animal . Vous devez vous mettre à la place de vos chiens pour bien vous en occuper et ne plus réfléchir de façon anthropomorphique. Un chien est un système vivant qui répond à des besoins particuliers , des besoins ... de chiens  ! Il faut également toujours en revenir à la physiologie lorsque vous vous posez des questions sur sa santé , son alimentation , son développement physique .... Généralement la majorité des soucis comportementaux se règlent simplement en appliquant ce programme, c'est en effet théoriquement extrêmement simple. La difficulté de ce "guide" réside dans le fait qu'il est à appliquer tous les jours, et surtout tout au long de la vie de votre animal.

     

    Pour terminer en beauté sur une note "philosophique" : Aimer c'est connaître , respecter et considérer ...

     

    Caninement votre ,

     

    Fanny Walther

     

     

     

     

     Notre page Facebook

    www.areg-education-canine.fr


    1 commentaire