• Tout est une histoire de motivation et de préparation

    Tout est une histoire de motivation …

     

    Tout est une histoire de motivation et de préparation

    Éduquer un chien c'est fonctionner de façon stratégique et avec une certaine logique ... voici quelques pistes pour bien commencer les apprentissages avec votre compagnon canin.

     

     

    Le premier travail du maître est de retirer tous les obstacles … Faire de son chien un vainqueur, le valoriser c’est ça la réelle clé !

    Les difficultés vous allez vous y frotter, mais patience, on n'apprend pas à un chien le pas bouger à 150 mètres avec des friandises au sol dès le premier jour …

    Pour atteindre ses objectifs on doit faire des petits pas , découper l’exercice en étapes. Des étapes qui ne vont pas être les mêmes en fonction du chien. L’exemple type que j’utilise avec mes clients est le couché. Certains chiens au démarrage refusent de se coucher. Le mouvement est ,dans la tête du propriétaire simple ... et la première idée est de le forcer à adopter cette position. Oui … mais non ! Vous avez peur de l'eau ? Et si quelqu'un s'amuse à vous jeter directement dans la piscine où évidement (sinon ce n'est pas drôle) vous n'avez pas pied ? Pas certaine que la prochaine fois vous allez vouloir y retourner , même pire vous allez refuser catégoriquement d'y mettre ne serait ce qu'un seul orteil. Bon , retournons à notre couché ! On fractionne le mouvement, dans un premier temps on valorise la position « assis » , puis le fait que le chien baisse sa tête , on accompagne , s’il se penche on récompense … ainsi de suite. Vous voyez l’idée ? 

     

    Tout est une histoire de motivation et de préparation

     

    Si vous voulez réaliser votre objectif vous devez être capable de changer et réarranger vos priorités !  Bref ADAPTATION le maître mot encore et toujours lorsqu’on travaille avec des animaux. Si ça ne marche pas d’une façon, tentez d’une autre façon. Nous sommes un peu pareil non ?

    Pour avoir de la motivation de la part de votre chien vous devez être motivés. C’est comme chez les profs, s’ils sont intéressants et motivés généralement les élèves suivent. Pour le chien c’est exactement pareil.

    Trouvez ce qui le MOTIVE , des jouets , des caresses , THE friandise. Cherchez le LIEU où il est le plus motivé, l’HEURE  … Demandez PEU , on recherche la qualité et pas la quantité ! Mettez-vous votre chien dans votre poche !

    Une réussite ça se prépare, c’est une stratégie de chaque instant.

    Chaque difficulté que vous allez rencontrer doit être l'occasion d'un nouveau progrès. . Vous allez apprendre à connaître votre chien , le lire , l'anticiper … le comprendre.

     

    Henri Ford disait « « L'enthousiasme est à la base de tout progrès.  »

    Tout est une histoire de motivation et de préparation

    Rappelez-vous que lorsque vous travaillez vos chiens vous véhiculez également vos émotions. Donc après une dure journée de travail, harassé et de mauvaise humeur , l’idéal n’est pas d’apprendre des choses à Médor. Cela vous semble évident ? Et pourtant ! Que de dégâts sont faits pour cette simple raison. Il faut que vous ayez l'envie de bien faire les choses. Donc que vous soyez dans un état émotionnel stable. Sinon n’espérez pas que votre chien le soit. Idem sur la longueur de vos séances , j’apprécie (du moins au démarrage) des séances courtes mais riches. Si durant la séance votre chien montre des signes de faiblesses (apaisement , fatigue ...) vous auriez du vous arrêter depuis longtemps déjà. On s'arrête TOUJOURS sur une note positive et on se rappelle que l'on capture également l'état émotionnel du chien. Un chien heureux et motivé pour une marche au pied va faire une association positive de cette dernière ... Lorsqu'un chien n'aime pas un mouvement posez vous la question :" dans quel état il était/j'étais lors de ma dernière séance ?".

     Ah et un dernier point , veillez à ne pas accompagner vos séances de comportements parasites : chien qui saute , aboie ... Si vous capturez un mouvement avec un aboiement il est de ce fait logique qu'à la prochaine séance le chien se mette à aboyer. Rappelez vous , on renforce ce que l'on veut garder et on ignore ce que l'on veut "supprimer". Si vous le faîtes dès le début les comportements "parasites" vont partir à l'extinction très rapidement. Par contre si vous renforcez les aboiements , il va être beaucoup plus complexe de s'en débarrasser dans le futur.

    Pourquoi cet article ? Simplement parce qu’avant d’avoir un chien aux ordres , bien dans ses pattes , un champion d'agility ou d'obeissance rytmée ou même un simple compagnon de tous les jours … vous devez le construire. Et c’est la préparation de cette construction qui est le plus important. La préparation de vos séances mais également la votre : vous devez savoir où vous allez. Si les bases ne sont pas solides vous n’irez jamais loin. Alors perdez du temps pour en gagner ! Le reste cela vient tout seul ... et très vite.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :